Haïti : Vers la reprise de la délivrance des cartes d’identification Nationale (CIN)

P-au-P, 17 mars 07 [AlterPresse] --- L’Organisation des Etats Américains (OEA) souhaite instamment une décision du gouvernement d’Haïti pour réactiver le processus de délivrance des cartes d’identification Nationale (CIN), selon les informations parvenues à l’agence en ligne AlterPresse.

Un conflit, à trancher par le gouvernement, semble exister entre le décret - qui avait permis au Conseil électoral provisoire (CEP) d’initier en 2005 le processus de délivrance des CIN utilisées comme cartes électorales aux élections de 2006 - et le décret de juillet 2005 créant l’Office National d’Identification (ONI).

L’Organisation des Etats américains, qui disposerait pour l’instant de 3,4 millions de dollars pour la fabrication des cartes d’identification nationale, envisage de reprendre le travail au début du mois d’avril 2007, au cas où le gouvernement résout le différend, d’après des sources contactées par AlterPresse.

L’OEA espère cette précision pour savoir avec laquelle des deux institutions poursuivre le travail et à qui remettre le matériel acquis à l’occasion des élections présidentielles, législatives, municipales et locales, respectivement tenues les 7 février, 21 avril et 3 décembre 2006, apprend AlterPresse.

Nombre de citoyennes et citoyens, n’ayant pas pu obtenir leurs cartes d’identification nationale ou ayant atteint l’âge de la majorité (18 ans accomplis en Haïti) un peu plus tard que le 21 janvier 2006 (date de la fermeture des bureaux de distribution de CIN), demandent souvent la reprise du processus de délivrance des CIN, d’autant que la DGI, depuis la publication du décret créant l’Office National d’Identification, ne fournit plus de cartes d’identité fiscale ou numéros d’immatriculation fiscale (NIF), mais seulement attribue aux contribuables des numéros de matricules.

Plus de 3 millions d’Haïtiennes et d’Haïtiens, soit un total de 3,067, 883 sur 3,535,025 personnes enregistrées au cours du processus d’inscription de 2005, ont ainsi pu retirer leurs CIN à la fermeture des bureaux de distribution le 21 janvier 2006, à deux semaines du scrutin présidentiel et législatif du 7 février 2006, d’après les chiffres transmis à AlterPresse l’année dernière.

La responsabilité de la mise en place du système d’identification des nationaux haïtiens et, par la même occasion, la préparation de la liste électorale ont été confiées à l’organisation hémisphérique régionale, à laquelle incombait également la mission d’établir un système informatique facilitant le traitement des résultats des élections, suivant un accord conclu sous le gouvernement intérimaire de Boniface Alexandre / Gérard Latortue (mars 2004 – juin 2006).

L’octroi de cartes d’identification nationale, aux personnes ne possédant pas encore ce document, devrait permettre une actualisation de la liste électorale.

Au regard des échéances constitutionnelles en Haïti, des élections devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année 2007 pour renouveler un tiers du Sénat, et, pour cela, une nouvelle liste électorale devrait être finalisée. [cl rc apr 17/03/2007 15 :00]