Haiti-Carnaval Soley Leve : Réveil technologique

Témoignage

Par Frantz Alcema

Soumis à AlterPresse le 22 février 2007

Ils étaient cette année plus d’un million d’internautes branchés sur le web à travers le monde, pour vivre uniquement Live, durant 3 jours (18 au 20 février), les festivités carnavalesques de Port-au-Prince baptisées SOLEY LEVE.

Si du point de vue artistique et de l’organisation, le carnaval 2007
a connu un grand succès, technologiquement, il a nettement amélioré son score en se classant, selon les premières données informatiques, après le carnaval de Rio de Janeiro (Brésil) et du New Orleans (USA). Plus d’un million de serveurs de la planète étaient interconnectés durant plusieurs heures, permettant de suivre, à travers des sites Internet de divers médias haïtiens, l’ambiance au Champs de Mars.

De l’Amérique du Nord à l’Afrique et l’Asie, en passant par l’Europe, les membres de la diaspora haïtienne ont cliqué, entre autres, sur les pages de haiticarnaval.com (site officiel), sakapfet.com, banbochtv.com,
caraibesfm.com, haitinetradio.com, radiokiskeya.com, radiovision2000.com, radioguinen.com, radiogalaxiehaiti.com, radio1haiti.com, signalfmhaiti.com et sans
oublié Haiticarnaval.org.

Si les Haitiens de la Floride (Fort-lauderdale) pouvaient suivre avec clarté la retranmission via satellite du défilé des trois jours gras, avec Island TV et Chaine 19, certains internautes de l’Europe ont éprouvé pas mal de difficultés au niveau du son et de l’image retransmis. « Malgré la puissance de mon ordinateur et maconnexion à très grande vitesse, des coupures m’ont empêché de jouir de la performance de
Djiakout-Misik qui galvanisait des centaines de milliers de carnavaliers », regrette un jeune étudiant haitien de l’Université Libre de Bruxelles, Belgique.

Haiti-Carnaval Soley Leve a été un hommage au grand peintre récemment décédé Tiga. Il a coûté plus de deux millions de dollars américains. 26 groupes musicaux et 15 bandes à pieds y ont participé.

Cette énorme manifestation culturelle doit être désormais plus visible au niveau du monde entier.

Contact : salutano@yahoo.fr