Haiti : L’APROSIFA dénonce les actes de banditisme dont elle fait l’objet

Communiqué L’Association pour la Promotion de la Santé Intégrale de la Famille(APROSIFA)

Soumis à AlterPresse le 16 janvier 2007

L’Association pour la Promotion de la Santé Intégrale de la Famille
(APROSIFA) lance un SOS auprès des autorités élues et nommées suite
aux actes de banditisme dont elle fait l’objet depuis le mois de
décembre 2006. Plusieurs matériels d’importance ont été enlevés. Les
services offerts à la population en souffrent grandement.

En effet, dans la nuit du 28 décembre 2006 des inconnus armés ont pénétré dans le local des jeunes par effraction. Des cambrioleurs ont failli emporter l’inverter du bâtiment de la rue Prévost. Alertée par des résidents de la zone, la Police a pu les stopper à temps. En dernier lieu, dans la nuit du 14 au 15 janvier 2007, tous les matériels vidéographiques destinés au programme des jeunes de Carrefour-Feuilles ont été ravis.

Consternée après ces actes malhonnêtes qui désavantagent la population et les jeunes qui en profitaient, l’APROSIFA presse les autorités responsables de la sécurité des vies et des biens de garantir un environnement propice. Le personnel de l’APROSIFA redoute ces actes.

Institution a but non lucratif fondée à Carrefour-Feuilles depuis
treize ans, APROSIFA donne des soins de santé quotidiennement à plus
de deux cents personnes défavorisées venant des bidonvilles tels :
Caridad, Fort-Mercredi, Gran Ravin, Martissant… Des enfants souffrant
de la malnutrition et autres complications liées au manque d’hygiène y
sont soignés quotidiennement. Les gestantes reçoivent un suivi jusqu’à
leur accouchement. Les personnes vivant avec le VIH sont prises en
charge à différents niveaux. Depuis plus d’un an, APROSIFA se lance
dans la lutte contre la violence par la mise sur pied d’un programme
socioculturel grâce auquel les jeunes issus des quartiers chauds
modifient leurs comportements de manière positive.

Devant l’incapacité de l’État à donner une réponse adéquate et
constante aux différents problèmes entravant la vie des citoyens
vivant dans les bidonvilles, APROSIFA exige que les instances
concernées joue leur partition en prenant des mesures urgentes qui
l’aideront à poursuivre en toute quiétude ses activités
philanthropiques à Carrefour-Feuilles.

APROSIFA en profite pour remercier la population de Carrefour-Feuilles
qui désapprouve de pareils méfaits en se prononçant en faveur du
maintien de l’organisation et des ses différentes activités.

Impatiente, APROSIFA espère recevoir une réponse précise de la part
des responsables dans le plus bref délai.

Pour l’APROSIFA

Pierre LESPÉRANCE
Président du Conseil d’administration

Rose-Anne Auguste
Membre Conseillère