Haiti : le CARLI recommande la ratification du pacte international relatif auc droits sociaux, économiques et culturels

Position du Comité des Avocats pour le Respect des Libertés Individuelles (CARLI)

Document soumis à AlterPresse le 10 décembre 2006

Chaque année, à la date du 10 décembre, l’humanité entière commémore l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui coïncide avec la Journée internationale des Droits de l’Homme.

Ce 10 décembre 2006, marque le 58ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies dans sa résolution 217 A (III) du 10 décembre 1948.

Texte de référence en matière des Droits Humains, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme embrasse toute une série de principes ou de prescrits protégeant les droits humains. Citons Pêle mêle : le droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne , le droit à un niveau de vie suffisant, le droit de chercher asile en d’autres pays en cas de persécution, le droit à la propriété, le droit à la liberté d’opinion et d’expression, le droit à l’éducation, le droit à ne pas être soumis à la torture et à des traitements dégradants, etc…

A l’occasion du 58ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et de la Journée Internationale des Droits de l’Homme, le CARLI recommande le respect scrupuleux des prescrits relatifs aux droits humains (particulièrement le droit à la vie, à la sécurité) et l’application du principe de l’indivisibilité ou l’indissociabilité des droits humains reconnus dans les grands systèmes de protection des Droits de l’Homme consacrant les droits humains un tout dont chaque élément est solidaire et indissociable des autres. Ce, pour une prise en compte des besoisn de base (eau potable, nourriture, santé, logement) des catégories sociales vulnérables.

A cet effet, le CARLI recommande la ratification du pacte international relatif auc droits sociaux, économiques et culturels.

D’autres traités doivent faire l’objet de ratification dans le cadre de l’adoption des normes internationales en matière des Droits Humains :

- Deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte International relatif aux droits civils, politiques, visant à abolir la peine de mort.
- Convention sur l’imprescriptibilité des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.
- Protocole à la Convention Américaine Relative auc Droits de l’Homme traitant de l’abolition de la peine de mort.
- Convention Interaméricaine pour la Prévention et la Répression de la Torture.
- Convention Interaméricaine pour l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les personnes handicappées.

Luttons toutes et tous pour le respect véritable des droits humains dans la perspective de l’établissement d’un Etat de Droit en Haïti.

Renan HEDOUVILLE, Av.
Secrétaire Général.-