Haïti – Droits Humains : Des travaux d’assainissement à la prison de Carrefour

P-au-P, 5 Oct. 06 [AlterPresse] --- Des travaux d’assainissement et d’installation de clinique mobile pour prodiguer des soins aux détenus ont débuté, ce 4 octobre 2006, à la prison de Carrefour (banlieue sud de Port-au-Prince) dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation sur la situation des personnes en détention préventive prolongée.

Cette initiative porte l’empreinte du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) qui œuvre de concert avec la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) d’Haïti et du Comité Central Mennonite (MCC).

Pour la première journée de travail, des kits hygiéniques contenant savons et serviettes de toilettes, brosses à dents, pâtes dentifrices ont été aussi distribués aux détenus. Des ustensiles de cuisine ont également été remis à l’administration de ce centre carcéral, indique à AlterPresse Vilès Alizar, un des responsables du RNDDH.

Une clinique mobile offrant des consultations gratuites aux prisonniers a été installée. Les membres du réseau ont également fourni des médicaments aux détenus, suivant les prescriptions du médecin qui les a examinés.

Lancée autour du thème « Tout prizonye gen dwa pou jwenn jistis = tous les prisonniers doivent avoir accès à un jugement équitable », cette campagne de sensibilisation sur la situation des personnes en détention préventive prolongée doit toucher 10 des 17 centres de détention d’Haiti.

Selon le RNDDH, la détention préventive prolongée est « un cancer qui ronge le système judiciaire haïtien ». Au 27 septembre 2006, sur les 4 443 détenus recensés dans les prisons du pays, seulement 715 ont été condamnés.

Durant cette campagne qui prendra fin le 29 octobre 2006, à travers de nombreuses activités, les responsables du RNDDH entendent sensibiliser les autorités judiciaires haïtiennes sur les conditions de détention dans le pays. [do gp apr 05/10/2006 14 :00]