Español English French Kwéyol

Haïti-Rép. Dominicaine : L’ambassadeur haïtien Fritz Cinéas prône un meilleur contrôle de la frontière

P-au-P., 31 juil. 06 [AlterPresse] --- L’ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, Fritz Cinéas, plaide en faveur d’un meilleur contrôle de la frontière haitiano-dominicaine par les autorités des deux pays.

Dans une interview accordée au quotidien dominicain Hoy (édition 30 juillet), Cinéas affirme qu’ « il doit y avoir dans les postes frontaliers, des autorités des deux Etats qui ne violent pas la loi et qui respectent les engagements pris par les deux gouvernements ».

Les deux Etats doivent pouvoir freiner le trafic des stupéfiants et les activités de la contrebande à la frontière, selon le diplomate haïtien.

Si des dispositions sont prises dans ce sens, elles « permettront de développer les échanges commerciaux entre Haïti et la République Dominicaine, lesquels génèrent des ressources estimées à environ 100 millions de dollars américains », soutient le diplomate.

Interrogé sur les rapatriements massifs des ressortissants haïtiens vers Haiti, Cinéas affirme qu’il reconnaît le droit du gouvernement dominicain de renvoyer les migrants haïtiens en situation illégale dans leur pays, mais « cela doit se faire dans le respect des droits humains et de la dignité des migrants ».

L’ambassadeur haitien en République Dominicaine rappelle que les rapatriements doivent être faits durant des heures de la journée, sans affecter le noyau familiale, c’est-à -dire, expulser un membre d’une famille vers Haïti et garder les autres sur la terre dominicaine.

Le diplomate rejette les allégations, selon lesquelles Haïti favorise l’entrée illégale de ses citoyennes et citoyens en territoire voisin.

D’un autre coté, l’ambassadeur appelle à l’établissement d’entreprises dans les régions frontalières haitiennes afin de diminuer le flux migratoire d’Haïtiens en République Dominicaine.

Le 25 juillet 2006, Fritz Cinéas avait dénoncé dans les « déportations illégales » dont sont victimes les ressortissants haïtiens de la part des autorités dominicaines. Il avait souligné que les rapatriements nocturnes des Haïtiens, sont contraires au protocole signé par les deux Etats. [lf gp apr 31/07/06 13:30]