Español English French Kwéyol

Haïti : Deux options en discussion pour compléter les élections de 2006

P-au-P., 03 juil. 06 [AlterPresse] --- Le Conseil électoral provisoire (CEP) a soumis au nouveau gouvernement, installé le 9 juin dernier, deux options de financement des consultations manquantes pour les législatives et celles relatives aux municipales et locales devant boucler le processus électoral de 2006, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Le CEP doit rencontrer le gouvernement ce mardi 4 juillet 2006, pour statuer sur les « deux options de financement des prochaines consultations, lesquelles fixeront la ou les journées électorales » et arrêter par la suite un calendrier pour la troisième partie des suffrages de 2006, informe, ce lundi 3 juillet 2006 dans un entretien à AlterPresse, Max Mathurin, président de l’organisme électoral.

« Les élections complémentaires, pour les législatives et celles des collectivités territoriales, organisées en un seul jour, coûteront à l’Etat 13.5 millions de dollars américains. Dans le cas où les autorités nouvellement établies ne peuvent pas fournir ces fonds, le CEP envisage deux journées électorales dont le montant pourrait avoisiner les 18 millions de dollars américains », prévient Mathurin.

Sont concernés le département du Nord-Est, devant élire ses trois représentants au Sénat, et 12 circonscriptions pour autant de députés à travers certaines régions du pays.

D’autre part, 10 000 candidates et candidats, répartis par cartel de 3 personnes, doivent prendre part aux joutes pour les collectivités territoriales non encore déterminées.

Aucune formule, ni sur le calendrier à adopter aux prochains scrutins ni sur le budget de réalisation, n’est encore retenue à date dans les 2 rencontres tenues entre le CEP et les autorités en place.

Des voix s’élèvent de plus en plus, tant des organisations sociales que des partis politiques et des parlementaires eux-mêmes, pour exiger du CEP l’organisation des scrutins dans les différents niveaux, appelée à mettre fin à l’apparence de dysfonctionnement dans la machine électorale depuis la publication des résultats du second tour des législatives du 21 avril 2006.

Au cours de la présentation du bilan de réalisation de l’actuel chef du gouvernement, Jacques Edouard Alexis, le 12 juin 2006, le président de l’Assemblée nationale, Joseph Lambert, a souhaité l’intervention du Premier Ministre auprès du CEP pour l’inciter à organiser les élections complémentaires pour le Parlement et celles des collectivités territoriales.

A ce jour, le président du CEP ne donne aucune assurance quant à une période précise pour l’autre partie des consultations. Max Maturin dit attendre la fin de la réunion de ce mardi 4 juillet 2006 avec le gouvernement avant d’établir, avec ses 8 autres collègues conseillers électoraux, un calendrier définitif pour les compétitions à venir. [lf rc apr 03/07/2006 13:20]