Haïti : L’engagement des donneuses et donneurs volontaires de sang est sollicité

P-au-P, 16 juin 06 [AlterPresse] --- La solidarité et l’engagement des donneuses et donneurs volontaires de sang ont dominé la célébration de la journée mondiale du don de sang pour cette année 2006 en Haïti.

Quelques 200 personnes, jeunes et grandes personnes, ont participé mercredi soir (14 juin 2006) à une cérémonie organisée à Port-au-Prince à l’occasion de la Journée mondiale du don de sang 2006, a constaté l’agence en ligne AlterPresse.

La Croix Rouge Haïtienne et ses partenaires, l’Organisation Panaméricaine de la Santé / Organisation Mondiale de la Santé (OPS/OMS) ainsi que d’autres institutions oeuvrant dans ce domaine, ont remercié les donneurs et donneuses volontaires haïtiennes de sang, qui ont permis, par un geste altruiste, de sauver la vie de plusieurs personnes.

« Honneur à ces jeunes qui ont accepté volontiers de donner un peu de leur sang », s’exclame le journaliste Valéry Numa, ambassadeur du don de sang au Programme de Santé et d’Information en Haïti (PSI-Haïti).

Numa considère que « donner son sang, c’est donner la vie ». Voilà pourquoi, il exhorte les jeunes à s’impliquer davantage dans cette voie.

Jusqu’au 14 juin 2006, peu de pays sont parvenus à sécuriser l’approvisionnement en sang, mais des progrès ont été faits, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

En Haïti, « la pression se fait sentir au cours de ces derniers temps et vous savez bien pourquoi. Beaucoup plus d’accidents, beaucoup plus d’agressions, et parfois à cause d’un manque de sang, des pertes en vies humaines ont été enregistrées », estime Jean Angus de la Croix Rouge Haïtienne.

« Très chers donneurs, nous fêtons aujourd’hui la Journée mondiale du don de sang. Toutes les deux secondes, chaque jour qui passe, quelqu’un dans le monde a besoin d’une transfusion de sang pour survivre. Le 14 juin de chaque année, nous remercions ces gens-là qui ont fait un geste de solidarité », a indiqué le docteur Malhi Cho de l’OPS/OMS.

Le docteur Michaà« l Léandre, directeur général du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) admet, pour sa part, que les conditions de précarité et d’instabilité environnementale existant dans les pays en développement, dont Haïti, créent un déséquilibre entre les besoins et l’accès.

« Le grand défi demeure en la fidélisation de la cohorte de donneurs familiaux en donneurs volontaires », croit savoir le docteur Léandre, tout en précisant que « les résultats sont vraiment encourageants ».

En cela, le directeur général du MSPP félicite les jeunes qui ont accepté et acceptent encore de faire ce geste de générosité et d’humanisme pour sauver la vie de nombreuses gens en difficulté.

Des donneuses et donneurs de sang, comme le chanteur haïtien Alain Moraille du groupe Jah Nesta, invitent toutes et tous, particulièrement les jeunes, à s’engager dans cette voie.

En tant que jeune Haïtien, l’artiste Moraille juge important de prendre part à un tel programme, celui de donner du sang à la Croix Rouge.

Sébastien a eu la vie sauve grâce aux donneurs haïtiens. La mère, de ce gamin d’une dizaine d’années, a profité de l’occasion pour saluer leur geste de solidarité.

Les deux premières Journées mondiales du don de sang, célébrées en 2004 et 2005, avaient mis l’emphase sur les donneurs de sang individuels.

Cette année, en 2006, l’accent est plutôt mis sur l’engagement de la part d’individus sains à devenir des donneuses et donneurs de sang réguliers et bénévoles, ainsi que celui des donneuses etdonneurs bénévoles actuels à continuer à donner leur sang régulièrement.

« Les donneurs réguliers non rémunérés sont le pilier d’un approvisionnement durable en sang non contaminé, car ils sont moins susceptibles de mentir sur leur état de santé », souligne un communiqué de l’OMS transmis à AlterPresse.

Selon ce communiqué publié à Genève, les progrès mondiaux sur la voie de la réalisation de l’objectif de 100% de dons de sang volontaires et non rémunérés sont lents, tandis que la sécurité et la pérennité des approvisionnements en sang ne sont pas assurées. [do rc apr 16/06/2006 10:15]