Haïti : Inauguration ce 15 juin du 4ème forum Transculturel d’art contemporain

P-au-P., 15 juin 06 [AlterPresse] --- Le 4ème forum transculturel d’art contemporain de la Fondation AfricAméricA sera inauguré ce 15 juin 2006 à Port-au-Prince.

Durant 15 jours, la Fondation Africamérica et ses partenaires organisent, dans plusieurs d’Haiti, de nombreuses manifestations culturelles, dont des expositions, des conférences, des projections de films, des représentations théâtrales et des récitals.

« Corps exploités » est le thème du 4ème forum transculturel d’art contemporain. Il permettra à des chercheurs et créateurs haitiens et étrangers d’aborder des problèmes d’actualité tels que l’esclavage moderne, les rapports de domesticités, le trafic d’enfants, mais aussi des formes plus anciennes d’exploitation du corps à savoir la traite, la torture l’incarcération, la mortification les mutilations.

Le thème de cette année vient du souci des organisateurs de marier l’esthétique au social en ce moment de trouble politique en Haïti, explique la plasticienne Barbara Prézeau, présidente de la fondation Africamérica. « Le changement social c’est d’abord le changement culturel et nous y croyons fermement », déclare-t-elle lors d’une rencontre avec la presse le 14 juin.

Les organisateurs estiment que ce rendez-vous culturel va rompre pendant 15 jours, l’isolement imaginaire ou réel, de la République d’Haïti. En plus des artistes et intellectuels haitiens, le 4ème forum transculturel d’art contemporain sera l’occasion de découvrir les univers des créateurs et chercheurs venus du Gabon, de la Réunion, de la France, du Togo, de la Martinique et de la Guadeloupe.

Barbara Prézeau place l’évènement sous le signe de la valorisation des œuvres culturelles haïtiennes dans le reste du monde.

Par ce Forum, les organisateurs entendent contribuer au développement durable d’Haïti, par la dynamisation de la production culturelle, améliorer la situation économique des artistes d’Haïti en leur facilitant l’accès aux circuits internationaux, professionnaliser et structurer le secteur culturel d’Haïti, éduquer et sensibiliser le grand public à la création d’aujourd’hui.

Environ 15.000 visiteurs sont attendus, autour de conférences, projections cinématographiques, créations in situ, expositions, ateliers, lectures, performances musicales ou théâtrales.

Au 3ème Forum en 2004, le thème « Codes Noirs » introduisait entre autres, une réflexion sur la traite négrière dans le Nouveau Monde. [lf gp apr 15/06/06 7:00]