L’OEA réclame la tenue des élections municipales et locales en Haïti

P-au-P, 13 juin 06 [AlterPresse] --- Les élections municipales et locales sont importantes pour l’avancement de la démocratie en Haïti, selon les résolutions finales adoptées par l’Organisation des Etats Américains (OEA) lors de la session plénière à sa quatrième session, tenue le 6 juin 2006, dont une copie est transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

« Le succès du processus électoral en Haïti avec les élections des 7 février et 21 avril [2006] doit être complété avec la tenue des élections municipales et locales qui sont d’une importance capitale », estime l’organisation hémisphérique dans un contexte marqué par l’absence de date précise pour les élections municipales et locales par le Conseil Electoral Provisoire (CEP).

Aux scrutins de février et d’avril 2006, l’organisation régionale dit avoir noté avec satisfaction que le peuple haïtien a exercé ses droits démocratiques, conformément à la législation nationale appropriée à la charte démocratique inter-Américaine.

Dans cette déclaration sur Haïti, l’OEA a tenu à féliciter le peuple haïtien pour son engagement manifesté en faveur de la démocratie en participant massivement à ces joutes électorales.

L’organisme salue la victoire, une fois de plus, de René Garcia Préval à la présidence haïtienne et souhaite que son gouvernement puisse travailler au bénéfice de toute la population du pays.

L’OEA déclare accueillir avec contentement les engagements pris par la nouvelle équipe gouvernementale pour favoriser le dialogue national, la réconciliation, la bonne gouvernance, le rétablissement de l’autorité de l’Etat, la réforme de la justice.

L’engagement du gouvernement de favoriser un système d’éducation universelle, de travailler à la protection de l’environnement, au développement durable et à la prospérité de tous les Haïtiens, est aussi salué par l’organisation hémisphérique, dont Haïti est membre fondatrice. [do rc apr 13/06/2006 9 :40]