La BID compte décaisser 400 millions de dollars pour Haïti

P-au-P, 5 juin 06 [AlterPresse] --- La Banque Interaméricaine de Développement (BID) s’engage à décaisser 400 millions de dollars américains pour exécuter des projets dans les domaines de l’infrastructure, des services publics, de l’agriculture et d’autres secteurs clés, dont l’éducation et la santé, a annoncé ce 5 juin 2006, Luis Alberto Moreno, président de cette institution.

Le principal responsable de la BID, qui a effectué une brève visite à Port-au-Prince, précise que cette somme sera décaissée progressivement dès la mise en place du prochain gouvernement haïtien.

« Il y a 400 millions de dollars à décaisser, nous en parlerons plus longuement après l’installation du nouveau gouvernement. Nous ne savons pas si c’est dans un mois ou plus », déclare Luis Alberto Moreno à l’occasion d’un point de presse à la résidence privée du président haïtien, René Préval.

Le Colombien Luis Alberto Moreno était venu exprimer le soutien que la BID compte accorder à la nouvelle équipe gouvernementale haïtienne.

Il s’est entretenu avec le président René Préval sur un ensemble de points prioritaires pour le prochain gouvernement. Les questions relatives, particulièrement à la construction de routes, à l’eau potable, la santé, l’éducation et l’agriculture, ont été discutées, selon des précisions de Luis Alberto Moreno.

« Les choses liées à l’eau potable, à l’assainissement, c’est très important pour le pays. Le manque d’eau entraîne la mort des enfants d’Haïti », reconnaît le patron de la Banque Interaméricaine de Développement.

Durant le tête-à -tête de Moreno avec le chef d’Etat haïtien, un accent particulier a également été porté sur les problèmes d’électricité et de cantines scolaires dans les écoles primaires.

« Il faut donner un plat chaud à chaque écolier. Car, l’enfant ne peut pas apprendre lorsqu’il a faim », dit le numéro 1 de la BID.

Par ailleurs, Alberto Moreno estime qu’avec le président René Préval, Haïti a de grandes opportunités. « Le succès de Préval sera celui de tout le peuple haïtien », soutient-il.

La visite du président de la BID intervient deux mois après un premier tour d’horizon des relations bilatérales, le 28 mars 2006 à Washington, entre Moreno et le président alors élu.

De 1997 à 2005, les prêts et décaissements de la Banque Interaméricaine de Développement à Haïti ont oscillé entre 50 et plus de 180 millions de dollars américains l’an. [do apr 5/06/2006 14:00]