Désignation officielle du Premier ministre d’Haïti avant la fin de cette semaine

P-au-P., 17 mai 06 [AlterPresse] --- René Préval choisira officiellement le Premier ministre du futur gouvernement avant la fin de cette semaine.

Le nouveau président de la République l’a annoncé ce 17 mai en marge d’une visite de courtoisie au Parlement.
En revanche, il n’a dit mot sur les noms des premiers ministrables qui circulent depuis quelques jours.

L’important, a fait remarquer l’actuel locataire du Palais national, « ce n’est pas le nom, mais plutôt la recherche dans la concertation d’une bonne atmosphère de travail entre l’Exécutif et le Parlement en vue d’aborder le mandat » et d’adresser les problèmes du pays.

« Même si j’avais le nom en tête, je ne vous le dirais pas », a lancé René Préval d’un ton ironique devant un parterre de journalistes qui le « pressuraient » (de questions).

Rappelant que, selon la constitution Haïtienne, le chef de l’Etat se doit de consulter les présidents des deux Chambres en pareil cas, René Préval a indiqué que ces consultations n’ont pas encore eu lieu.

Les président du Sénat, Joseph Lambert, et de la Chambre des députés, Eric Jean-Jacques, sont tous deux membres de la Plateforme politique « Lespwa » (Espoir en français), la formation politique du président Préval.

N’ayant pas obtenu la majorité absolue lors des premiers et second tours des récentes législatives, aucun parti politique (ou regroupement) représenté au Parlement n’est habilité à revendiquer un Premier ministre dans ses rangs.

S’agissant du profil du prochain Premier ministre, le chef d’Etat a fait savoir que celui-ci doit être quelqu’un « pouvant appliquer dans un premier temps les différents points d’un programme d’un an proposé par différents secteurs (partis politiques et société civile) ».

Le chef de l’Etat a par ailleurs jugé positif le Conseil des ministres qu’il a eu l’occasion de présider dans la matinée du 17 janvier. Cette réunion avec les membres du gouvernement sortant visait à faciliter « une passation en douceur », a ajouté René Préval.

Par ailleurs, le président René Préval a confirmé avoir reçu la lettre de démission de Maître Boniface Alexandre comme président de la Cour de cassation.

L’ex- président provisoire de la République a évoqué des raisons de santé pour justifier cette démission. A l’approche de l’intronisation du président René Préval (le 14 mai dernier), Boniface Alexandre avait réaffirmé son désir de regagner son poste de président du plus grand tribunal du pays sitôt l’installation d’un chef d’Etat légitimement élu.

Alexandre a été appelé, en tant que président de la Cour de Cassation, à conduire la transition ouverte par la chute du président Jean Bertrand Aristide le 29 février 2004. [vs apr 17/05/06 19:20]