Haiti en première ligne en matière de culture du café et nouvelles technologies

P-au-P., 4 mai. 06 [AlterPresse] --- Un projet sur la culture du café et les nouvelles technologies de l’information et de la communication, impliquant des structures haitiennes de production et l’Université d’Etat d’Haiti, sera présenté en vedette le 12 mai à Paris dans le cadre de la 6ème quinzaine du commerce équitable.

Selon des informations parvenues à AlterPresse, cette initiative concerne la traçabilité du café pour le commerce équitable au moyen de tags électroniques grace à des technologies émergentes comme le RFID (Radio Frequency Identification) et le NFC (Near Field Communication).

Le projet en question est réalisé par la société niçoise Malongo avec l’Université de Nice Sophia Antipolis et l’Université d’Etat de Haiti (UEH). Il vise notamment à rendre plus disponibles pour les consommateurs les informations sur le café commercialisé et à permettre un meilleur suivi de la production sur le terrain.

Selon les informations techniques disponibles, la technologie RFID permettra aux consommateurs d’obtenir des informations clés sur leur café, de l’arbre à la tasse, grâce à leur téléphone portable doté d’un lecteur de tags RFID (standard NFC).

De même, avec son PC, le consommateur pourra à travers Internet se rendre jusqu’à la coopérative qui a produit le café et accéder à des informations multimedia beaucoup plus étoffée que sur le petit écran du téléphone mobile.

Le projet vise aussi à utiliser les technologies RFID sur le terrain pour l’aide et le suivi des récoltes, ce qui nécessitera une extension de la formation à la culture du café à un grand nombre de petits producteurs en s’adaptant aux contraintes locales.

La société Malongo est présente en Haïti depuis plus de 6 ans et travaille avec 40 coopératives qui comptent plus de 10.000 paysans.

Le projet sera présenté en présence de Christine Lagarde, ministre francais du commerce extérieur, Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo, Albert Marouani, président de l’Université Nice Sophia Antipolis, Pierre Paquiot, recteur de l’Université d’Etat d’Haïti, Jean André Telfils, président des Coopératives des Petits Producteurs d’Haïti et plusieurs autres personnalités haitiennes. [gp apr 04/05/2006 13:00]