Español English French Kwéyol

La Bolivie rejoint Cuba et le Venezuela dans leur engagement contre la ZLEA

P-au-P., 3 mai. 06 [AlterPresse] --- Le président bolivien Evo Morales a signé les accords de l’Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA), traité intégrant la Bolivie au projet lancé par Hugo Chavez comme alternative à la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), rapporte l’agence cubaine AIN.

« Les peuples ont toujours soutenu l’ALBA, projet étasunien pour la recolonisation des peuples », a affirmé le président bolivien Evo Morales à la Place de la Révolution, à La Havane, où les trois présidents se sont réjouis de l’évolution de l’ALBA.

Jusqu’à présent Cuba et le Venezuela étaient les seuls pays à signer les accords de l’ALBA.

« De même que l’ALBA a vaincu l’ALCA, le Traité de commerce des peuples (TCP) doit vaincre les Traités de libre-échange (TLC), que le gouvernement Bush essaye d’imposer en Amérique latine », a dit le président bolivien.

Evo Morales a expliqué que l’ALBA et le TCP bénéficient à la Bolivie, qui a trouvé un le soutien du Venezuela et de Cuba. Il a remercié le gouvernement cubain pour l’élargissement de l’Opération Miracle (chirurgies ophtalmologiques gratuites) à 7 000 boliviens qui ont ainsi récupéré la vue.

« La Bolivie, pays dévasté économiquement, essaye de récupérer ses ressources naturelles, remplacer le néolibéralisme, refonder la nation, de laquelle les peuples originaires ont été exclus, et pour cela on a convoqué une Assemblée constituante », a précisé le président bolivien.

Dans son discours, Hugo Chavez a annoncé un crédit de 100 millions de dollars pour la Bolivie, ainsi que 30 millions qui seront destinés à des projets de coopération.

« Pour la récupération de ses ressources, la Bolivie peut compter sur le Venezuela », a-t-il dit, en envisageant d’ajouter de la valeur au processus d’industrialisation du gaz bolivien à travers un complexe pétrochimique.

Il a rappelé que le Venezuela a décidé de fournir du pétrole moins cher à l’Amérique latine et aux pays de la Caraïbe, dans le cadre de l’initiative Petrocaribe.

Pour sa part, le président cubain, Fidel Castro, a vanté les réussites de l’ALBA à Cuba et au Venezuela.

L’ALBA célébrait le 27 avril écoulé son premier anniversaire, au cours d’une soirée rassemblant plusieurs milliers d’invités sur la Place de la Révolution au coeur de la capitale cubaine. [gp apr 03/05/2006 15:40]