Haiti : Des proches de Préval interdits d’entrer au Canada

P-au-P., 3 mai. 06 [AlterPresse] --- Des proches du président élu haïtien, René Préval, parmi eux son ancien premier ministre Jacques Edouard Alexis, sont interdits d’entrer au Canada en raison de la présence de leurs noms sur une liste de personnes accusées de « crimes contre l’humanité ».

L’agence Reuters, qui a rapporté cette information le 1er mai, a indiqué que les fonctionnaires de l’ambassade canadienne à Port-Au-Prince n’étaient pas disponibles pour fournir les précisions nécessaires.

Jacques Edouard Alexis a déclaré à Reuters que « le gouvernement canadien a mis mon nom sur une liste noire d’auteurs de crimes contre l’humanité ». Il a estimé que « c’est une insulte contre tous les Haïtiens honnêtes et nous exigeons des excuses publiques de la part du gouvernement canadien ».

Plusieurs autres anciens ministres et fonctionnaires qui ont travaillé durant les administrations de Préval et de Jean Bertrand Aristide, entre 1996 et 2004, figurent sur cette liste. Reuters mentionne l’ancien ministre de la santé Rudolph Malebranche et Philippe Rouzier, ancien conseiller de Préval et actuel haut fonctionnaire du Programme des Nations Unies pour le développement en Haiti (PNUD).

Préval qui est en voyage depuis le 30 avril au Canada, doit revenir en Haiti ce 3 mai.

Durant son séjour, il devait soulever la question avec des dirigeants canadiens, dont le premier ministre Stephen Harper et la Gouverneure Générale Michaelle Jean, originaire d’Haïti.

Les personnes préalablement citées, dont les noms figurent sur la liste noire canadienne, n’ont jamais été publiquement accusées ou condamnées pour crimes en Haïti. [gp apr 03/05/2006 14:00]