Español English French Kwéyol

Santo Domingo : Des milliers d’enfants haïtiens sans papiers marchent pour que soit reconnu leur droit à la nationalité dominicaine

Extrait de JRS Dispatches # 129

P-au-P., 9 avr. 03 [AlterPresse] --- Le 22 mars 2003, quelque 2.000 enfants Dominicains sans papiers ont marché vers le Tribunal suprême de la République Dominicaine (Santo Domingo) pour demander la nationalité dominicaine et obtenir leur certificat de naissance.

Au cours de cette marche - la première de ce type en République Dominicaine - les enfants ont lu une déclaration expliquant les conséquences de cette situation. N’ayant pas de certificat de naissance, ils ne peuvent avoir accès aux services publics de base tels que l’éducation et la santé, et ils vivent dans la crainte d’être refoulés du seul pays qu’ils connaissent.

La majorité de ces enfants sans papiers sont d’origine haïtienne et ne possèdent pas de certificat de naissance parce que les autorités dominicaines ont refusé de les enregistrer en dépit du fait que la Constitution précise que tout enfant né sur le sol dominicain est Dominicain (exception faite des enfants de diplomates ou de personnes en transit).

Le Service Jesuite aux Réfugiés (JRS) République Dominicaine voit dans le refus
des autorités l’expression d’une tendance au racisme et à la xénophobie. Le JRS s’inquiète
également du fait que cet état de fait confine ces enfants aux marges de la société dans
laquelle ils ont grandi.

C’est pourquoi le JRS travaille en réseau avec un certain nombre d’organisations relevant de la société civile qui font campagne afin que les enfants nés sur le sol de la République Dominicaine reçoivent la nationalité de ce pays. La marche, qui fait partie de cette campagne, a offert aux enfants concernés la possibilité de se faire entendre.

La marche qui a été largement couverte par les médias a provoqué de vifs débats. La date a
été choisie en fonction du 21 mars, Journée Internationale Contre le Racisme. [jrs apr 09/04/03 13:50]