Dépêches

Le Japon fait don de 3,6 millions de dollars à Haiti pour un programme de " sécurité alimentaire "


mercredi 12 avril 2006

P-au-P, 12 avril 06 [AlterPresse] --- Le Japon vient d’accorder une aide de 3,6 millions de dollars américains à Haïti pour l’achat de riz dans le cadre d’un programme de renforcement de la « sécurité alimentaire ».

La signature de l’accord de don a eu lieu ce 12 avril 2006 à Port-au-Prince entre le chancelier haïtien Hérard Abraham, et de la chargée d’affaires provisoire du Japon, Yukiko Nakagawa, au Ministère haïtien des affaires étrangères, a constaté AlterPresse.

« Ces fonds qui vont servir à l’achat de riz représentent une contribution substantielle des autorités nippones à l’effort national pour l’amélioration des conditions de vie des populations les plus défavorisées de nos villes et de nos campagnes », affirme le Ministre Hérard Abraham.

Cet accord permettra au gouvernement haïtien d’importer du riz, particulièrement des Etats-unis d’Amérique, indique un cadre du ministère des affaires étrangères. Le produit sera ensuite monétisé par le bureau de gestion du programme alimentaire PL-480.

Les fonds tirés de ce processus de monétisation seront placés dans un compte à la Banque de la République d’Haïti (BRH) et utilisés avec le consentement du gouvernement haïtien et du gouvernement japonais pour le financement de certains projets de développement.

Selon le chef de la diplomatie haïtienne, la question de la sécurité alimentaire représente l’un des défis majeurs que doivent relever les dirigeants du monde contemporain, marqué par l’intensification des phénomènes de la misère et de la famine.

Abraham estime que les carences alimentaire et nutritionnelle fragilisent le devenir des populations et des peuples déjà exposés aux catastrophes naturelles puis réduisent les capacités des couches laborieuses des pays en développement.

Selon Abraham, l’engagement du peuple et du gouvernement japonais aux côtés d’autres pays industrialisés et des organisations internationales dans le cadre de l’aide humanitaire aux pays en développement, dont Haïti, est une décision louable.

La nouvelle diplomate nippone en Haïti réaffirme la détermination du Japon à contribuer aux différents programmes visant l’amélioration des conditions de vie des Haïtiens les plus démunis.

Selon Yukiko Nakagawa, les 3.6 millions de dollars permettront au gouvernement haïtien d’exécuter des projets de développement socio-économique à travers le pays.

« La République d’Haïti a un passé grandiose qui a surmonté des situations difficiles, je suis consciente des défis que votre pays doit encore relever, particulièrement dans le domaine de la nutrition et de la santé », indique la chargée d’affaires nipponne.

Nakagawa affirme que « le Japon renouvelle, donc, sa volonté d’accompagner la République d’Haïti dans ses efforts en vue d’une meilleure condition de vie de sa population. »

Des organisations sociales, dont la Plate-forme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA) et le Mouvement revendicatif des planteurs de l’Artibonite (MOREPLA), ont toujours plaidé en faveur de la souveraineté alimentaire d’Haiti. [do gp apr 12/04/2006 18:00]