Español English French Kwéyol

Plus de 4000 signatures pour la fermeture de la prison américaine de Guantanamo

P-au-P., 24 mars. 06 [AlterPresse] --- Le mouvement pour la fermeture des centres de détention américains, installés dans la base navale de Guantanamo (ile cubaine) et en Irak s’amplifie à travers le monde, a appris AlterPresse.

Florentin Melendez, vice-président de la Commission Inter-américaine des Droits Humins (CIDH), a déclaré au correspondant de Prensa Latina à Panama que la clameur mondiale est légitime.

Florentin Melendez, qui est également rapporteur spécial pour la question des tortures et des mauvais traitements dans les prisons, a souligné que les jours de la prison de Guantanamo sont comptés.

Quelque 490 personnes sont détenues à Guantanamo. Elles sont soupçonnées d’être liées au mouvement taliban ou au réseau terroriste Al Qaeda, mais aucune charge n’a été présentée contre elles.

Une campagne de signatures exige depuis le 14 mars la libération immédiate de ces prisonniers qui font l’objet de tortures, selon des organismes de défense des droits humains. Elle demande aussi la fermeture de la prison considérée comme un camp de concentration.

Cette campagne se base sur un appel intitulé « Que cesse l’hypocrisie en ce qui concerne les droits humains » Ce document demande aux hommes et femmes épris de justice d’exiger au Conseil des Droits Humains récemment créé la fermeture de Guantanamo et des autres centres de détention du même type dans le monde.

Le document condamne également le comportement de l’Union Européenne vis-à -vis des Etats-Unis pour ce qui est des « vols de la mort » qui traversent le ciel européen.

L’appel exige aux gouvernements européens de saisir les plaintes déposées par des citoyens de l’Union Européenne victimes de tortures, de la terreur et du manque de garanties judiciaires.

Plus de 4000 personnalités et quelque 80 organisations du monde entier ont jusqu’à présent apposé leur signature au bas de cet appel à la fermeture de Guantanamo. [gp apr 24/03/2006 10:30]