Español English French Kwéyol

Haïti : Une organisation féministe prône la justice et l’équité de genre en politique

P-au-P., 23 mars 06 [AlterPresse] --- Le Collectif Féminin pour la Participation Politique des Femmes (Fanm Yo La), prône « la justice et l’équité » de genre en matière politique.

La secrétaire générale de cette organisation, l’ex ministre et ex conseillère électorale Marie Laurence Jocelin Lassègue a réitéré cette option lors d’un hommage public, le 22 mars, à l’unique membre féminin de l’actuel Conseil Electoral Provisoire (CEP), Josefa Gauthier.

« Haïti a besoin de la contribution féminine », souligne Lassègue, en rappelant que 16 femmes dont 8 au sénat et 8 à la députation sont dans la course pour le second tour des parlementaires haïtiennes prévues pour le 21 avril.

Selon elle, ces 16 femmes (sur un total de 254 candidats) entendent mettre leur « savoir au service du pays ».

Dans son discours, Josefa Gauthier souligne la « nécessité de la parité électorale ». Elle pense qu’« il nous faut préserver l’avenir par l’instauration d’une législation ferme et solide qui confirme chaque avance, chaque conquête de nos forces ».

« Nous ne devons pas nous décourager, mais plutôt nous réconforter à l’idée du terrain gagné comme la participation massive d’un grand nombre de femmes aussi bien en tant que votantes que comme candidates », préconise-t-elle.

Aux élections de 2006, l’électorat féminin a atteint 49% du total, soit 1.600.000 votantes selon des chiffres avancés par le président du CEP, Max Mathurin.

Gauthier salue « un grand vent de réforme » qui souffle dans le monde, en soulignant qu’au Chili, la nouvelle présidente, Michelle Bachelet a formé un cabinet ministériel comportant 20 femmes et 20 hommes.

D’importantes personnalités ont pris part à la cérémonie d’hommage public à la conseillère Josefa Gauthier, dont le président du CEP, Max Mathurin et plusieurs autres membres du Conseil.

Au nombre des invités, il y a eu également la ministre à la condition féminine et aux droits de la femme, Adeline Magloire Chancy, la mairesse assesseur de Port-au-Prince, Fleurette Toussaint et la nouvelle ambassadrice des Etats-Unis en Haïti, Janet A. Sanderson.

Des candidats et candidates aux dernières élections présidentielles du 7 février 2006 étaient également présents, dont l’ancienne candidate à la présidence Judie C. Roi du Regroupement Patriotique pour un Renouveau National (REPAREN) [lf gp apr 23/03/06 18:00]