Haïti - Environnement : 1.15 million de dollars américains pour prévenir les désastres naturels

P-au-P, 21 févr. 06 [AlterPresse] --- Les autorités intérimaires d’Haïti et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) viennent d’approuver un projet d’un montant de 1.15 million de dollars pour la mise en œuvre d’un programme de réduction des risques de désastres naturels au bénéfice des populations et communautés vulnérables en Haïti, informe le PNUD dans un communiqué transmis à AlterPresse.

Parmi les actions envisagées par le nouveau programme, figurent notamment la définition de politiques de prévention et la réponse aux désastres, la mise en place de systèmes d’alerte précoce, la formation, l’éducation et la sensibilisation des populations, le plaidoyer et la coordination des secours d’urgence.

Le programme bénéficie d’un financement de US$250,000 de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) et d’une contribution du PNUD de US$900,000. Il durera deux ans (2006-2007).

« Haïti est un pays en situation d’extrême vulnérabilité face aux aléas naturels, et en proie à de croissantes menaces complexes, qui sont le fruit de l’interaction entre des menaces naturelles aggravées par la dégradation de l’environnement, les taux très élevés de pauvreté et de vulnérabilité sociale de sa population et des problèmes de gouvernance et de manque de maîtrise de l’espace rural et urbain », selon Adama Guindo, Représentant résident du PNUD et Coordonnateur résident et humanitaire des Nations Unies en Haïti.

« Les projets et activités qui seront mis en œuvre dans ce cadre ont été conçus de manière à avoir un impact immédiat dans la réduction des risques », souligne-t-il.

De l’avis du PNUD, la prévention durable des risques de désastres naturels est un des défis majeurs auxquels doit faire face Haiti, qui se relève péniblement après les inondations de Fonds Verrettes (Ouest), Mapou (Sud-est), en mai 2004, et la tempête tropicale Jeanne aux Gonaïves (Nord), en septembre 2004.

Ces catastrophes naturelles ont provoqué la mort de plus de 5,400 personnes, laissant derrière elles plus de 300,000 sinistrés et plusieurs centaines de millions de dollars de dommages, en particulier dans l’agriculture et les infrastructures. [do gp apr 21/02/2006 14 :25]