Español English French Kwéyol

Haïti-Elections : Retard et irrégularités dans certains centres du Nord

Cap-Haïtien (Haïti), 07 fév. 06 [AlterPresse] --- Les bureaux de vote dans le département du Nord du pays ont commencé avec beaucoup de retard les opérations de la journée électorale du 7 février 2006, pour élire un président, 30 sénateurs et 99 députés, suivant les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Au centre de vote situé à l’Ecole Galmand de Quartier Morin, à une vingtaine de kilomètres au nord de Cap-Haïtien, l’étroitesse des 10 bureaux a compliqué le processus d’expression des suffrages des électrices et électeurs, confie à AlterPresse Vilès Alizar du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH).

« Il y a beaucoup d’encombrements dans les bureaux de vote qui accueillent trop de personnes, dont beaucoup de mandataires de partis politiques dans des espaces exigus. Le vote a commencé vers 9 :00 AM, tandis que beaucoup de confusion a été enregistrée en raison des problèmes sur les listes électorales », précise le chargé de programmes au RNNDH qui observe les élections dans le Nord d’Haïti.

Alizar signale l’insuffisance de la quantité de bulletins disponibles (325) par rapport au nombre d’inscrits (400) par bureau de vote, une situation qui risque d’empêcher l’expression de suffrages par électrices et électeurs.

Les managers des centres ont fait le nécessaire pour essayer de résoudre les problèmes identifiés, mais à Quartier Morin la situation est un peu difficile. Au plan de la sécurité, les agents de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO) sont présents et tout se passe normalement en milieu de journée.

En revanche, les opérations ont plutôt débuté à 7 :00 AM au Centre d’Application de Milot (12 bureaux de vote, non loin de Quartier Morin), où nombre d’électrices et d’électeurs se sont mis en ligne entre 4 et 5 :00 AM.

Cependant, le vote demeure lent avec un ordre alphabétique imparfait consigné dans les listes électorales.

« Ce qu’il faut signaler, c’est que les bulletins sont signés pendant le vote, ce qui alourdit le processus », indique Vilès Alizar mettant l’accent sur la détermination des électrices et électeurs à remplir leur devoir civique malgré les retards.

A la mi-journée, aucun problème majeur n’a été enregistré au Centre d’Application de Milot, où des agents électoraux et des policiers nationaux assurent la sécurité. [md rc apr 07/02/2006 13 :00]