Haïti - Élections : Maintien ou report ?

P-au-P, 26 déc. 05 [AlterPresse] --- Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) envisage de multiplier les tractations auprès des acteurs impliqués dans la course électorale en vue de la réalisation des prochaines élections, mais n’est pas sur du maintien de l’échéance du 8 janvier 2006, alors que la situation sécuritaire ne parait pas s’améliorer.

Le président du CEP, Max Mathurin, informe que d’ici la fin de cette semaine, les autorités électorales seront en mesure de se prononcer.

« Nous aviserons la population (d’ici le 30 décembre) si l’échéance du 8 janvier sera respectée », déclare le président du CEP le 23 décembre à un groupe de journalistes, dont un reporter d’AlterPresse.

Mathurin projette de rencontrer les partis politiques au cours de cette semaine sur la mise en place des centres de vote, pour pouvoir prendre en compte leurs doléances.

Le numéro 1 de l’organe électoral déclare avoir un engagement envers la nation haïtienne qui a toujours souhaité une amélioration au niveau de la situation chaotique que connaît le pays depuis plus d’une décennie.

Mais, à 2 semaines de la date prévue pour la tenue du scrutin, la situation de la sécurité parait toujours très fragile. Après un policier canadien le 21 décembre dernier, un casque bleu jordanien a été tué par balle le 24 décembre lors d’une patrouille dans le bidonville de Cité Soleil (Nord de Port-au-Prince).

Entre-temps, la distribution des cartes d’identification nationale (CIN) est toujours dans l’impasse. Certains citoyens disent rencontrer beaucoup de difficultés pour rentrer en possession de leur carte électorale.

« Selon l’OEA, plus de 3 millions de cartes sont prêtes à êtres distribuées dans les différents centres à travers le pays », déclare Stéphane Lacroix, porte-parole du CEP.

« Près de 400 centres de distribution sont déjà opérationnels, 50 autres seront ouverts dans les prochains jours et une trentaine d’unité mobile sera déployée au niveau de certaines sections communales », ajoute Stéphane Lacroix.

Le porte-parole du Conseil Electoral Provisoire indique que des dispositions sont déjà prises pour faciliter l’ouverture des centres de distribution durant les festivités de fin d’année.

Un communiqué du gouvernement décrète le chômage des services publics et privés ce 26 décembre, à l’exception des activités électorales.

Mais, il y a de fortes chances qu’un relâchement soit constaté dans les diverses activités prévues durant la période des fêtes, alors qu’à partir du 3 janvier 2006, seulement 4 jours resteront à courir avant le 8 janvier. [do lf gp apr 26/12/2005 00 :15]