Español English French Kwéyol

Haiti - Noël : Décor nuancé

P-au-P, 24 déc. 05 [AlterPresse] --- Le visage de la capitale haïtienne ne change pas réellement à l’occasion des fêtes de fin d’année et du nouvel an.

Des étalages dans divers coins de la ville et une intensification de la circulation automobile, témoignent d’une augmentation des activités commerciales, mais des lieux visités par des reporters d’AlterPresse présentent plutôt un décor ordinaire.

Quelques maisons de commerce de la place ont sorti à nouveau des décorations de l’année dernière, mais les signes de Noà« l sont plutôt rares. La plupart des quartiers sont privés d’électricité ou en reçoivent très peu.

L’atmosphère électorale domine toujours et les murs sont tapissés d’affiches des différents candidats aux prochaines élections de janvier et février 2006, sur lesquelles plane l’incertitude.

Moins voyantes sont les affiches annonçant des soirées musicales durant cette période de fêtes.

Interrogés par AlterPresse, des habitants de la capitale expriment leur frustration et leur mécontentement envers les responsables qui, selon eux, n’ont rien fait pour assurer des conditions de célébration de cette fête traditionnelle. Dans plusieurs quartiers, aucun nettoyage n’a été effectué.

« Il n’y a pas d’ambiance de fête » affirme une dame. Un jeune homme craint que « nous » ne soyons simplement transformés en « fantômes ».

D’autres personnes cependant indiquent clairement qu’elles n’entendent pas perdre le momentum festif. Elles veulent « fêter la Noà« l » en dépit de la précarité.

L’aspect religieux de la Noel est aussi très important pour une bonne partie de la population haïtienne. Des milliers de personnes ne rateront pour rien au monde la messe de minuit et pourront, pour cela, braver l’insécurité. « C’est une tradition pour nous », justifie une jeune fille.

Depuis trois ans, des agitations politiques et des mouvements sporadiques de violence entravent toujours la célébration de la Noà« l en Haiti.

Cette année, en plus de la recrudescence de l’insécurité, le contexte électoral suscite la prudence chez plus d’un. [jj gp apr 24/12/2005 21 :00]