Español English French Kwéyol

Haïti : Au rendez-vous des voix et des percussions

P-au-P, 15 nov. 05 [AlterPresse] --- Le Festival « Voix et Percussions » débute ce 15 novembre 2005 dans les jardins de l’Institut Français d’Haïti à Port-au-Prince avec la participation de deux formations musicales, Dobet Gnahore (un groupe franco-ivoirien) et Samba Zao d’Haïti.

Cette manifestation culturelle, qui s’étendra jusqu’au 19 novembre 2005, vise à rassembler des artistes européens, haïtiens et africains autour des percussions et du chant dans le respect de la diversité des cultures.

Le Directeur de l’Institut, Paul Elie Lévy, qui s’exprimait le 10 novembre 2005 lors d’une conférence de presse à laquelle a assisté AlterPresse, affirme que l’ambition de ces rencontres est de promouvoir un travail artistique né de la confrontation et des échanges.

« Nous estimons qu’il est très intéressant pour les artistes français, les artistes allemands et les artistes suisses de venir se confronter, de venir échanger, travailler avec des collègues haïtiens qui connaissent très bien ce type de musique », déclare Paul Elie Lévy.

Lévy souligne que « l’origine des percussions se trouve en Afrique où des percussionnistes ont fait florès ». En Haïti, soutient-il, il y avait des écoles d’excellence en matière de percussion.

Le Festival « Voix et Percussions » est une initiative de l’Institut Français d’Haïti en partenariat avec l’Ambassade d’Allemagne et le Consulat général de Suisse. Cette activité se situe dans le cadre de la commémoration du 60e anniversaire de l’implantation de l’Institut à Port-au-Prince.

Huit artistes et groupes musicaux sont au programme. Il s’agit de Dobet Gnahore, Samba Zao, Racine Mapou du tambourineur haïtien Lenor Fortuné dit Azor, Ivano Torre de la Suisse, Christhophe Schumacher et Andreas Kappler de l’Allemagne, Aizan (voix et tambour d’Haïti).

Deux autres groupes de tendance « rasin » (une variété de musique haïtienne), Lakou ya sezi et Lakou letan mèlèt, se produiront le vendredi 18 novembre en cours à l’Institut Français d’Haïti.

L’ambassadeur d’Allemagne en Haïti, Hubertus Thoma se déclare « ravi de pouvoir participer à ce projet » et demande aux Haïtiennes et aux Haïtiens de faire le déplacement en grand nombre à cette manifestation culturelle.

Le Festival « Voix et Percussions » devra marquer le 42e anniversaire de réconciliation franco-allemande après plusieurs conflits armés, dont les deux guerres mondiales. [do gp apr 15/11/05 14:00]