Español English French Kwéyol

Haiti : " Le Prix du Sang, la résistance d’un peuple face à la tyrannie "

P-au-P, 11 nov. 05 [AlterPresse] --- Le journaliste et auteur américain, Bernard Diederich, a présenté, ce jeudi 10 novembre à Port-au-Prince, son nouvel ouvrage sur la dictature de François Duvalier, titré « Le Prix du sang, la résistance d’un peuple face à la tyrannie ».

Dans cet ouvrage de 416 pages, l’auteur présente la dictature de François Duvalier (1957-1971) dans toute sa cruauté et son horreur. Il a dresse un bilan de 14 années d’un pouvoir absolu.

« Papa Doc n’est pas quelqu’un qu’on puisse ignorer. Il a institué une certaine forme de terrorisme d’Etat avec ses macoutes (Volontaires de la Sécurité Nationale) et des militaires transformés en complices obéissants », déclare l’auteur lors d’une rencontre avec la presse.

Diederich affirme qu’il est important de faire le bilan de l’utilisation du terrorisme d’Etat de la part de certains chefs d’Etat qui renforcent et prolongent leur mainmise sur le pouvoir.

« Il faut espérer que la leçon aura été apprise surtout en ce moment où le peuple haïtien se prépare à aller aux élections et que dans l’avenir on saura éviter ceux qui voudraient prendre Papa Doc comme modèles », souhaite-t-il.

Diederich estime que la transition démocratique en Haiti demandera que les éventuels leaders se conforment aux règles du jeu et aux exigences de la démocratie.

Ces leaders doivent aussi apprendre à réciter la constitution en même temps que leurs prière, car, selon Diederich, les citoyens savent ce qu’ils veulent : justice, transparence et la fin de la corruption.

Bernard Diederich déclare avoir écrit ce livre pour le peuple haitien. « Ecrire ce livre n’a pas été une tâche agréable. C’est, en effet, la chronique d’une tragédie humaine, celle du peuple haitien », confie-t-il.

« Je pense que je dois cela au peuple haitien, à la société haitienne dans sa totalité pour son hospitalité et pour tout ce qu’elle m’a donné » poursuit-il, affirmant qu’il n’a jamais perdu l’espoir pour Haiti.

Le responsable du centre oecuménique des droits humains, Jean Claude Bajeux, qui a assuré la traduction de l’ouvrage en Français, affirme pour sa part, que ce livre est la première tentative de bâtir un récit cohérent qui puisse chronologiquement encadrer l’histoire de la résistance du peuple haitien à la tyrannie tout au long de ces 47 années.

Le professeur et chroniqueur historique, Michel Sucar, estime que la parution de ce livre a une importance capitale dans le contexte actuel surtout avec le retour de certains duvaliéristes sur la scène politique.

Arrivé en Haiti en 1949, Bernard Diederich a vécu en direct l’histoire du peuple haitien. Emprisonné et expulsé par le régime duvalieriste, l’ancien marin de la flotte marchande américaine dans le pacifique, s’était fait le porte parole du peuple haitien en rapportant comme journaliste les actes macabres des tontons macoutes.

Diederich est l’auteur de plusieurs autres ouvrages sur la dictature des Duvalier, dont « Papa Doc » en 1966, « Haiti Sun » et « The last Victim ». [jj gp apr 11/11/05 16:00]