Perspectives

Scruter le scrutin

Haïti : Le processus électoral toujours grippé


vendredi 28 octobre 2005

P-au-P., 28 oct. 05 [AlterPresse] --- La liste définitive des candidats agréés à participer aux prochaines élections n’était toujours pas publiée dans la soirée du 28 octobre. Le Conseil électoral provisoire (CEP) l’avait pourtant avancé comme une date butoir.

Cette semaine qui s’annonçait comme décisive n’a pas tenu ses promesses. Car le numérotage des candidats, une étape tout aussi importante, a été différé. La réunion entre l’organisme électoral et les différents candidats pour leur attribuer un numéro n’aura lieu que le 31 octobre, si l’on en croit le CEP.

La semaine s’achève également sans que l’on ait à la clef une date officielle pour le premier tour des élections présidentielles prévues initialement le 20 novembre. Le conseiller électoral, Patrick Féquière, laissait entendre le 25 octobre que le CEP se donnait jusqu’à la fin de cette semaine pour finaliser certaines mises en place avant d’annoncer un calendrier.

La campagne électorale des candidats qui paraissait gagner en vivacité au cours des semaines précédentes tend ces derniers jours à baisser en intensité, sous l’effet des incertitudes et atermoiements caractérisant le processus électoral.

D’aucuns trouvaient déjà inconcevable que l’ouverture de la campagne (électorale) le 8 octobre dernier n’ait pas ete précédée de la publication de la liste définitive des candidats.

L’une des rares notes encourageantes du processus est le taux inespéré des inscrits qui a atteint 71%. Ce succès de la campagne d’enregistrement des électeurs potentiels enchante le secrétaire général de l’Organisation des Etats américains. José Miguel insulza a en effet déclaré le 26 octobre, devant le Conseil permanent de l’organisation à Washington, que cette campagne a permis, avec l’appui de l’OEA, « d’inscrire 3 millions 400 mille personnes en âge de voter sur la liste électorale nationale ».

S’inscrire, c’est une chose. Avoir sa carte d’identification nationale (CIN) pour pouvoir réellement voter, c’en est une autre. La distribution des premières cartes électorales s’est déroulée ce 28 octobre à Port-au-Prince dans le désordre le plus total. On a même dénombré des blessés parmi les personnes qui faisaient la queue des heures durant pour retirer leur carte.

Auparavant, des médias de la capitale haïtienne avaient rapporté des cas de membres de centres d’inscription qui réclamaient des citoyens de l’argent pour leur délivrer la carte électorale. Le Conseil électoral provisoire a promis des sanctions contre les membres de bureaux affichant un tel comportement. [vs apr 28/10/05 20:05]