Español English French Kwéyol

Haïti - Rép. Dominicaine : Des centaines de ressortissants haïtiens obligés d’abandonner Mao Valverde

Santo Domingo, 12 oct. 05 [AlterPresse] --- Plusieurs centaines de ressortissants haïtiens en République Dominicaine, dont une majorité de travailleurs sans papiers, sont contraints d’abandonner leurs logements à Mao Valverde (Nord’est) devant la menace persistante des autorités de la région de les rapatrier de force.

Les travailleurs haïtiens des communautés de Remate et Jinamagao, dans la municipalité de Guatapanal, ont fui vers des régions proches de la frontière nord dominicaine, suite à une injonction des autorités locales, contraignant des propriétaires de maisons à expulser des locataires illégaux.

Un délai expirant le 10 octobre dernier a été accordé aux Haïtiens résidant à Mao Valverde pour vider les lieux, selon ce qui a été confirmé par la presse.

Un responsable local, German Diaz Bonilla, a fait savoir que cette décision est prise en vue de combattre le trafic des illégaux haïtiens et faire baisser les tensions et les actes de violence enregistrés dans la région, impliquant des ressortissants haïtiens.

Bonilla a cité de l’assassinat d’un dominicain nommé Francisco Antonio Fernandez le 30 septembre dernier. Ce meurtre est attribué à des Haïtiens.

Le gouvernement dominicain continue de nier toute responsabilité dans la persécution des Haitiens en République Dominicaine. Il a fait savoir le 11 octobre qu’il « n’encourage, ni n’encouragera » la violence contre des migrants haïtiens en territoire dominicain. [lf gp apr 12/10/05 15:00]