Triplement du budget d’Haiti et réforme fiscale

P-au-P., 30 sept. 05 [AlterPresse] --- Le budget d’Haiti pour l’année fiscale 2005-2006 est établi à 36 milliards de gourdes, contrairement aux 10 milliards de gourdes de l’année écoulée, selon des informations fournies par le gouvernement intérimaire à la veille de la nouvelle année fiscale que commence ce 1er octobre.

Lors d’une conférence de presse conjointe dans la soirée du 29 septembre, le premier ministre Gérard Latortue et le ministre de l’économie, Henry Bazin, ont fait savoir que ce budget, équivalent à plus de 850 millions de dollars, est équilibré en termes de recettes et dépenses et aucun déficit n’est prévu.

Environ la moitié du nouveau budget sera consacrée au fonctionnement de l’administration publique et le reste à l’investissement, précise Henry Bazin.

Les ressources seront assurées par des recettes fiscales et l’aide internationale.

Le gouvernement prévoit un élargissement de l’assiette fiscale et une augmentation de l’impôt sur le revenu pour pouvoir faire face à ses obligations. Cette disposition a été consacrée dans un décret adopté par le gouvernement.

Tout citoyen ayant une activité économique quelconque, devra payer des impots, declare Latortue, insistant sur les entrepreneurs du secteur privé formel qui doit, selon lui, s’acquiter de ses exigences fiscales avec honneteté.

L’Etat ne peut fonctionner sans la perception de taxes et des impôts sur le revenu, déclare le Premier Ministre, montrant l’inadaptation des anciennes dispositions, étant donné la baisse du cours de la monaie nationale, la gourde. « Nous constatons que l’Etat s’appauvrit chaque jour davantage » martèle-t-il.

Les nouvelles mesures soulèvent des remous au niveau de diverses organisations patronales, dont une réaction était attendue ce 30 septembre. [jj gp apr 30/09/05 10:30]