Español English French Kwéyol

Haiti : L’aide internationale avant les élections, prône le chef de la MINUSTAH

P-au-P., 23 août. 05 [AlterPresse] --- Le chef de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH), Juan Gabriel Valdes, a exprimé à Brasilia ses préoccupations au sujet du non respect des promesses d’aide internationale à Haiti alors que les élections se rapprochent.

Selon Valdes, il est important que l’aide internationale promise par la communauté internationale arrive avant les prochaines élections locales, législatives et présidentielles, prévues dans environ 2 mois.

Le diplomate chilien a exprimé ce vœu lors de déclarations faites à la presse, suite à un entretien avec le ministre brésilien des affaires étrangères, Celso Amorim, le lundi 22 août.

Valdes a fait savoir que jusqu’à présent, les promesses d’assistance faites par plusieurs pays lors d’un sommet à Washington en juillet 2004, sont loin d’être respectées.

Le chef de la MINUSTAH a pris l’exemple des Etats-Unis et du Canada, qui s’étaient engagés, selon lui, à octroyer 5 millions de dollars chaque 2 ans à Haiti. Mais, a-t-il souligné, au train ou le déblocage de l’aide est effectué actuellement, « cette somme ne sera pas disponible, même dans 5 ans ».

Valdes a avoué l’impuissance de la force onusienne à faire face à la situation socio-économique actuelle d’Haiti. Selon lui, le peu d’aide financière accordée par les différents pays de la communauté internationale ne suffit pas à répondre aux innombrables besoins des régions les plus pauvres d’Haïti.

Les populations de diverses régions du pays souffrent d’une absence d’infrastructures routières, électriques et sanitaires, et “pratiquement nous ne sommes en mesure de rien régler†, a affirmé Valdes. [gp apr 23/08/2005 12:10]