Español English French Kwéyol

Coopération : Une délégation d’Ocha en visite en Haïti pour discuter de la grave crise humanitaire

P-au-P, 10 juil. 2024 [AlterPresse] --- La directrice des opérations et du plaidoyer au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha), la Ghanéenne Edem Wosornu, est en visite en Haïti depuis le mardi 9 juillet 2024, afin de discuter de la grave crise humanitaire, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Pour cette visite de quatre jours, Edem Wosornu est accompagnée de l’Italienne Lucia Elmi, directrice des urgences du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), et d’Andrea Koulaimah, directrice pour l’Afrique subsaharienne, l’Asie, l’Amérique latine et le Pacifique à la direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire de la commission européenne.

L’annonce a été faite par Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu), le Portugais Antonio Guterres, lors d’un point de presse le mardi 9 juillet 2024.

La délégation de l’Ocha devra rencontrer les autorités haïtiennes, des partenaires nationaux, internationaux et locaux, pour discuter de la crise humanitaire en Haïti ainsi que des stratégies au-delà de l’aide d’urgence.

Elle visitera également les communautés affectées et plusieurs sites de projets d’aide humanitaire.


Suivez la chaîne AlterPresse/AlterRadio sur WhatsApp - CLIQUEZ ICI


Cette visite de 4 jours de la delegation d’Ocha intervient à un moment où Haïti traverse une crise humanitaire multidimensionnelle, qui n’a fait qu’empirer depuis debut mars 2024, en raison de la recrudescence de la terreur et d’autres violences des gangs armés dans la capitale, Port-au-Prince, signale Stéphane Dujarric.

Environ 40 % des établissements de santé de Port-au-Prince sont fermés,rapelle l’Onu.

Plus de 578,000 personnes sont actuellement déplacées en Haïti, et plus de 1,000 écoles ont été fermées ou ont vu leurs cours interrompus depuis janvier 2024, soit plus de la moitié de l’année en cours.

Dans un communiqué, l’Unicef a lancé un appel à une aide humanitaire d’urgence en faveur de près de 600 mille personnes déplacées à l’intérieur d’Haïti, dont plus de la moitié sont des enfants.

Le nombre d’enfants déplacés à l’intérieur d’Haïti a augmenté d’environ 60 % depuis mars 2024 – soit l’équivalent d’un enfant par minute - en raison des violences continues causées par les groupes armés, évalue le Fonds des Nations unies pour l’enfance. [emb rc apr 10/07/2024 11:15]

Photo : Compte X d’Ocha