Español English French Kwéyol

Haïti-Criminalité : Plusieurs personnes assassinées dont deux inspecteurs de police

P-au-P, 05 juil. 2024 [AlterPresse] --- Des bandits armés ont abattu par balles, le jeudi 4 juillet 2024, plusieurs personnes, dont deux inspecteurs divisionnaires de police , selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Les deux inspecteurs divisionnaires de police, Lozama Télémaque et Yves Nord, ont été assassinés dans la commune de Carrefour (sud de la capitale, Port-au-Prince), précise le Syndicat de la Police nationale d’Haïti (Spnh-17), sur son compte X.

Une autre personne, dont l’identité n’a pas été révélée, a été également tuée par balle dans la commune de Carrefour.

La nouvelle de ces assassinats a été confirmée par les deux syndicats de l’institution policière sur leur compte X, en l’occurrence le Syndicat national des policiers haïtiens (Synapoha) et le Spnh-17.

Tout en fustigeant les autorités, qui ne prennent pas encore des mesures pour mettre fin à la criminalité qui continue de faire des victimes dans les rangs des policiers nationaux, le Spnh-17 se dit attristé par la nouvelle du décès de ces deux inspecteurs divisionnaires de police.

Il demande au haut commandement de la Police nationale d’Haïti (Pnh), dirigé par le nouveau directeur général ad intérim, Rameau Normil, de prendre toutes les dispositions institutionnelles pour démanteler les gangs armés, stopper les assassinats de personnes et, ainsi, permettre à la population de vaquer librement et sans crainte à ses activités.

Parallèlement, deux autres hommes ont été tués, le jeudi 4 juillet 2024, dans la commune de Pétionville (périphérie est) par des individus armés.

Le gang armé opérant à Bel Air (centre-ville de Port-au-Prince) aurait blessé par balles plusieurs personnes, lors d’attaques perpétrées, les mercredi 4 et jeudi 5 juillet 2024, contre les quartiers de Fort national et de Solino (centre-ville de Port-au-Prince), apprend-on.

Malgré le début de déploiement de la Mission multinationale d’appui à la sécurité (Mmas) en Haiti, les gangs armees continuent de multiplier leurs forfaits et exactions, comme à Carrefour et Gressier (deux communes au sud de la capitale).


Suivez la chaîne AlterPresse/AlterRadio sur WhatsApp - CLIQUEZ ICI


Des bandits armés ont assassiné à Gressier environ une vingtaine d’habitantes et d’habitants, après la nouvelle prise d’assaut, le dimanche 30 juin 2024, du commissariat de ladite commune, récupéré par la police dans l’après-midi du lundi 1er juillet 204.

Une intervention musclée, dans l’après-midi du lundi 1er juillet 2024, d’un « task force » policier du Grand Sud a permis de reprendre le contrôle du commissariat de Gressier, partiellement endommagé par ces bandits.

Peu de temps après cette opération, le sous-commissariat de police de Saint-Charles à Carrefour, abandonné depuis mars-avril 2024, a été partiellement incendié par des gangs armés, dans la nuit du lundi 1er juillet 2024. [emb rc apr 05/07/2024 10:20]