Español English French Kwéyol

Haïti-Crise : Plusieurs ministres déjà installés dans leurs fonctions

P-au-P, 14 juin 2024 [AlterPresse] --- Plusieurs ministres du nouveau gouvernement de la transition, dirigé par Dr. Garry Conille, sont déjà installés dans leurs nouvelles fonctions, depuis le mercredi 12 juin 2024, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Lors de son installation comme nouveau titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), le mercredi 12 juin 2024, Me. Carlos Hercule affirme mesurer pleinement l’importance de cette fonction et les défis qui l’accompagnent.

Hercule appelle à la collaboration des fonctionnaires cadres de son ministère, du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), des associations de magistrats et d’avocat-e-s, des Barreaux de la république et de la Police nationale d’Haïti (Pnh), entre autres, pour soulager la souffrance de la population livrée à elle-même

Complexité des enjeux judiciaires et sécuritaires

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince et ancien président de la Fédération des Barreaux d’Haïti (Fbh) fait état d’un contexte particulièrement volatile, où la violence règne en maitre et où les enjeux judiciaires et sécuritaires sont nombreux et complexes.

Le système judiciaire bute à des défis, qui paralysent son fonctionnement régulier, note-t-il.

Il faut adopter des dispositions indispensables pour des résultats concrets, estime le titulaire du Mjsp, promettant de s’atteler à cette tâche avec intégrité et impartialité.

Des dispositions vont être prises pour contrecarrer les actions criminelles des bandits armés et améliorer progressivement la sécurité sur le territoire national, annonce-t-il.

La situation sécuritaire, qui laissait à désirer avant l’assassinat tragique, le 7 juillet 2021, du président Jovenel Moïse, allait s’aggraver avec des phénomènes de grand banditisme, comme la radicalisation des groupes armés, le siège des grandes villes de périphérie et de départements géographiques, notamment l’Artibonite et l’Ouest, signale Me. Carlos Hercule.

Après son installation comme premier ministre de la transition, le mercredi 12 juin 2024, le Dr. Garry Conille a été également investi le même jour dans ses fonctions de titulaire du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict).

Il s’est engagé à faire face aux défis majeurs, relevant des attributions du Mict, telles le rétablissement de la sécurité, la coordination des collectivités, le contrôle du flux migratoire.

Renforcement des services d’informations et des capacités des Fad’h

Le criminologue Jean Marc Berthier Antoine a été installé comme nouveau ministre de la défense, lors d’une cérémonie tenue le mercredi 12 juin 2024 et conduite par le titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique, Carlos Hercule.

Face à la dégradation de l’environnement sécuritaire du pays, Antoine prévoit de mettre en place une politique de défense, fondée sur un système de base de données incluant à la fois des informations locales et internationales, lors de son allocution.

Il envisage aussi de prendre un ensemble de mesures devant contribuer à renforcer les capacités des Forces armées d’Haïti (Fad’h), tout en s’engageant à renforcer les coopérations militaires avec des pays de la région.

La récupération et la création de nouveaux camps d’entrainement et de formation militaires, la réorganisation de l’Académie militaire et la mise en place d’une structure visant la couverture de santé pour les militaires sont parmi les objectifs, visés par le nouveau ministre de la Défense.

Tout en se disant conscient de ses responsabilités en ces moments difficiles, le Dr. Georges fils Brignol s’engage à frayer sa voie vers l’efficacité, lors de son investiture comme titulaire du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), le jeudi 13 juin 2024.

Sa cérémonie d’installation s’est déroulée en présence, notamment, du nouveau titulaire du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), Antoine Augustin, du ministre sortant du Mspp, Dr Alex Larsen, de plusieurs officiels du nouveau gouvernement, du directeur général du Mspp, Dr. Lauré Adrien, du directeur général du Centre ambulancier national (Can), entre autres.

Lors de son installation, le mercredi 12 juin 2024, le titulaire du Menfp, le professeur Antoine Augustin, a dit envisager des discussions rapides avec tous les cadres du ministère, les syndicats d’enseignantes et d’enseignants, l’Association des directions d’écoles, afin de trouver les moyens de corriger tout ce qui mérite de l’être, selon la feuille de route du gouvernement de transition.

Il prévoit d’examiner tous les grands projets du ministère, tels que le Cadre d’orientation des curricula, le Programme du livre unique en Créole haïtien, l’enseignement et l’évaluation des quatre nouvelles matières dans les classes fondamentales.

Antoine Augustin a été aussi installé, ce vendredi 14 juin 2024, comme titulaire du Ministère de la culture et de la communication (Mcc).

Il a donné la garantie de renforcer le secteur culturel du pays, qui doit être mis à contribution dans la recherche de solutions aux grands problèmes nationaux.

« La culture du pays est un axe stratégique dans le processus de recherche de l’unité et de la solidarité que nous recherchons dans le pays. La culture du pays peut l’aider à sortir de sa tragédie ».

Lors de son installation, le jeudi 13 juin 2024, le nouveau titulaire du Ministère de l’environnement (Mde), Moise Jean Pierre Fils, a affirmé son engagement à léguer aux générations futures un environnement préservé et une société plus juste et équitable.

Il dit reconnaître les défis considérables, auxquels sont confrontés les employés du Mde, les organisations écologiques et les partenaires techniques et financiers.

Plusieurs autres ministres ont été installés dans leurs fonctions, comme les titulaires du Ministère du commerce et de l’industrie (Mci), James Monazard, qui occupe également le portefeuille du tourisme, du Ministère des affaires sociales et du travail (Mast), Georges Wilbert Franck.

Dans son discours de circonstance, Georges Wilbert Franck, enseignant et syndicaliste, a eu une pensée spéciale pour les victimes des violences, qui ont semé le deuil au sein des familles haïtiennes au cours des dernières années.

Il a insisté sur la situation des enfants, des femmes et filles violées, des personnes déplacées internes, qui vivent dans des conditions dégradantes, et des familles décapitalisées, plongées dans le chômage. [emb gp apr 14/06/2024 12:55]