Español English French Kwéyol

Haïti-Patrimoine : Enquête en cours sur les vols de canons à la Citadelle Laferrière, des organisations consternées

P-au-P, 06 juin 2024 [AlterPresse] --- Différentes organisations et associations dénoncent le récent vol de deux couleuvrines (canons transportables de petit calibre) à la Citadelle Laferrière (appelée aussi citadelle Henri Christophe, un ouvrage militaire construit au début du XIXe siècle à Milot), à Milot (Nord), dans des notes séparées dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La disparition de ces deux canons constitue une preuve supplémentaire, qui montre une fois de plus combien les sites historiques et paysages naturels ne bénéficient d’aucune mesure de surveillance et de gestion, critiquent plusieurs organisations écologiques. [1]

Elles exigent une autre gouvernance environnementale en Haïti pour pouvoir sauvegarder les zones protégées, qui comprennent le patrimoine naturel et historique sur le point de disparaître, à cause de la négligence de l’État.

« Pour élucider l’affaire, punir les coupables et tout mettre en œuvre pour récupérer les couleuvrines,, une enquête est en cours et l’action publique mise en mouvement contre les auteurs et co-auteurs du forfait », a annoncé l’Institut de sauvegarde du patrimoine national (Ispan), dans une note.

Des employés de la Citadelle Laferrière sont en train d’être auditionnés par les autorités judiciaires du Cap-Haïtien, « vu que, sans quelque complicité interne, il aurait été impossible de laisser les lieux avec les pièces disparues », fait savoir l’Ispan.

Les fiches des canons seront transmises à la Police internationale (Interpol) et à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), pour contrer un éventuel trafic international de ces objets d’art, qui sont des pièces de collection, ajoute l’Ispan.

Après leur audition, 12 employés de La Citadelle Laferrière seraient placés en garde à vue, le mercredi 5 juin 2024, au Cap-Haïtien, dans le cadre de l’enquête en cours sur la disparition des 2 couleuvrines à la Citadelle Henri Christophe, rapportent plusieurs médias.

L’Association touristique d’Haïti (Ath) se dit profondément consternée par le vol de deux couleuvrines à la Citadelle Henri, l’un des trois monuments emblématiques du Pare national historique en Haïti, classé patrimoine mondial.

« Cet acte inacceptable met en évidence la problématique de gestion de nos sites patrimoniaux et culturels », relève l’Ath, qui appelle les autorités compétentes, notamment l’Ispan, à prendre des mesures immédiates pour renforcer la sécurité de la Citadelle Henri.

L’Ath en profite pour condamner également Les actes de vandalisme à répétition, qui se produisent au Parc national historique (Citadelle-Sans Souci-Ramiers), faisant référence à l’incendie criminel de la chapelle de Milot en 2020, ainsi que le vol de deux objets patrimoniaux de la collection permanente du musée de la Citadelle Henri, survenu quatre ans plus tard.

« Ces incidents soulèvent la question de savoir s’ils font partie d’un plan macabre, visant à déclasser le Parc national historique, ou s’ils sont le résultat d’un manque de leadership de la part de celles et de ceux qui sont responsables de la préservation de ce patrimoine ».

L’Association touristique d’Haïti exhorte les autorités étatiques « à renforcer les mesures de protection du patrimoine culturel et à coopérer, de manière étroite, pour prévenir le commerce illicite de nos biens culturels », soulignant combien « la reconstruction du tissu social haïtien passe par la préservation de notre patrimoine que nous devons léguer aux générations futures ». [emb rc apr 06/06/2024 11:40]

Photo : Compte X de l’Institut de sauvegarde du patrimoine national (Ispan)


[1Les organisations signataires de la note sont le Groupe d’intervention écologique d’Haïti (Ecovert-Haïti), la Fédération des associations pour le développement communautaire de la visite (Fadecov), Jeunes combattants réunis pour le changement vers une société durable en Haïti (Jecorecs-dh), le Mouvement d’appui pour le développement des collectivités territoriales haïtiennes (Madecth) et le Regroupement des visionnaires pour le progrès des jeunes haïtiens (Reviprojh).