Español English French Kwéyol

Crise : Plusieurs partis et personnalités politiques applaudissent le choix de Garry Conille comme premier ministre de transition en Haïti

P-au-P, 29 mai 2024 [AlterPresse] --- Plusieurs regroupements, partis et personnalités politiques saluent le choix, le mardi 28 mai 2024, par le Conseil présidentiel de transition (Cpt), du fonctionnaire des Nations unies, Dr. Garry Conille comme chef du prochain gouvernement de transition.

Le protocole du 17 octobre 2023, regroupement politique signataire de l’accord du 3 avril 2024, intitulé « Accord politique pour une transition pacifique et ordonnée », déclare souhaiter beaucoup de succès au nouveau premier ministre, tout en félicitant le Cpt d’avoir fait ce choix.

Haïti a besoin d’un chef de gouvernement soucieux, capable de garantir la stabilité et la paix sociale, souligne ce regroupement politique dans un tweet.

Dans une note, signée par son coordonnateur national, Jean Beauvois Dorsonne, le parti politique Ayiti An Aksyon dit prendre acte de la nomination de Garry Conille comme premier ministre, tout en souhaitant que « les mesures nécessaires et adéquates soient prises rapidement, pour ramener la sécurité et une vie sociale active dans le pays ».

Le parti politique Ayiti An Aksyon appelle à la formation rapide d’un gouvernement d’unité nationale, composé de personnalités compétentes, aux fins d’adopter, le plus rapidement possible, les mesures efficaces pour ramener la sécurité et créer les conditions minimales de reprise des activités socio-économiques.

Le parti politique Alliance pour une société sans exclusion (Ase) invite les membres du Cpt et le nouveau premier ministre « à construire rapidement un gouvernement de consensus, qui travaille dans le cadre du plan défini, prenant en compte la sécurité, l’apaisement social, la relance économique et les élections générales, dans une note portant la signature de son président Cholzer Chancy et vice-président Rosny Cadet.

Tout en saluant le choix du nouveau premier ministre de la transition, le parti politique Ase promet de veiller à ce que toutes les actions, qui seront entreprises par le nouveau gouvernement, auront pour objectif de remettre Haïti sur la voie démocratique.

« La population ne peut plus attendre. Il est absolument nécessaire d’agir rapidement et d’organiser sans délai des élections justes et équitables à travers le pays ».

Dans une note, l’Observatoire de la jeunesse haïtienne (Ojh) remercie les organisations de jeunes, qui ont soutenu le processus, en appuyant la candidature du Dr. Garry Conille, mais aussi le fair play de certaines d’autres, qui soutenaient les autres candidats durant le processus.

« Cette victoire est surtout celle du secteur Jeunesse, où toutes les structures, s’engageant pour le bien être et la participation de cette catégorie sociale, auront leur place tout au long de la transition ».

« Je me sens très honoré que le Conseil présidentiel m’ait choisi comme nouveau Premier ministre d’Haïti. Je tiens à remercier toutes les organisations de la société civile, les partis politiques et les membres de la diaspora, qui ont proposé mon nom parmi les autres candidats dans la foulée », a écrit, sur son compte X, Garry Conille, après avoir été choisi par consensus, le 28 mai 2024, par le Cpt, pour diriger le prochain gouvernement de transition, au terme de l’audition des cinq candidats présélectionnés sur plusieurs dizaines de postulants, dont seulement 2 postulantes.

Cette décision a été prise « suite à des échanges au sein du Conseil présidentiel de transition, après les auditions des candidats retenus pour le poste de Premier ministre », explique Edgard Leblanc Fils, coordonnateur des actions au Cpt, dans un message sur le réseau social X.

Toit en adressant ses vœux de réussite à Garry Conille, le premier ministre intérimaire de facto, Michel Patrick Boisvert, déclare souhaiter « que le nouveau premier ministre sache faire face aux défis et enjeux du moment.

« J’adresse mes plus vives félicitations au Dr. Conille Garry pour sa désignation, par le Cpt, au poste de premier ministre d’Haïti. Dans un contexte si particulier, mais décisif pour le pays, que ce mandat soit marqué par la paix et la prospérité tant recherchées », espère Smith Augustin, membre du Cpt.

L’ancien sénateur Jean Rodolphe Joazile, qui était en lice pour le choix d’un premier ministre de la transition, dit souhaiter bonne chance au pays et remercier toutes celles et tous ceux, qui ont fait preuve de solidarité avec lui dans son parcours pour devenir premier ministre du pays. [emb rc apr 29/05/2024 11:20]