Español English French Kwéyol

Haïti-Crise : Confusion, tergiversations et tâtonnements à propos de la nomination officielle des membres du Conseil présidentiel de transition

P-au-P, 15 avril 2024 [AlterPresse] --- Le numéro spécial du journal officiel Le Moniteur contenant l’arrêté de nomination des membres du Conseil présidentiel de transition aurait été effectivement publié, selon l’ancien président de la chambre des députés Jean Tholbert Alexis, du parti politique Ansanm Nou Fò, membre de l’Accord du 21 décembre 2022, sur lequel est fondé le pouvoir de facto encore en place.

« Quelqu’un a acheté ce numéro qui lui a été effectivement remis. Cela veut dire que le numéro en question du journal officiel Le Moniteur lui a été vendu, et donc publié », déclare l’ancien parlementaire dans un bref entretien avec AlterPresse/AlterRadio.



La confusion règne depuis que le gouvernement a démenti, ce 15 avril 2024, dans une communication sur les réseaux sociaux, la publication de l’arrêté, qualifié de « Fake News », tout de suite après la diffusion du document sur divers réseaux.

« Le Gouvernement travaille à effectuer ces nominations dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions possibles. », ajoute la note.

Auparavant, une source au sein du Conseil a confirmé pour AlterPresse l’authenticité du document, en circulation dans divers réseaux et portant la date du 12 avril 2024.

« L’arrêté est bel et bien publié et engage la république », affirme Jean Tholbert Alexis, chef de cabinet au ministère de la jeunesse et des sports de l’actuel gouvernement.

« Trop de tergiversations et de tâtonnements. On ne peut plus reculer », estime l’ancien parlementaire, qui invite les concernés à prendre toutes les dispositions pour l’installation du Conseil, dans un contexte de crise profonde.

Des divergences existeraient entre différents membres du gouvernement à propos de la nomination officielle des personnalités faisant partie du Conseil.

Pour Alexis, il faut maintenant actionner les commissions et sous-commissions qui ont été formées au niveau du gouvernement et des parties prenantes de l’accord soutenant le Conseil présidentiel, afin de procéder à l’installation effective de cet organe.

Plus tôt dans la journée, l’Union européenne a appelé le gouvernement à la nomination formelle du Conseil présidentiel de transition « sans plus attendre ».

Dans une déclaration publiée par son Service diplomatique, a estimé qu’il est « désormais crucial que le Conseil présidentiel de transition (Cpt) soit formellement nommé, sans plus attendre, par le gouvernement sortant du Premier ministre Ariel Henry. Cela permettra ensuite la nomination d’un nouveau premier ministre par ce conseil ».

« Le pays a besoin urgemment d’une solution haïtienne pour mettre fin au vide politique actuel et faire face à la crise politique, sécuritaire et humanitaire de longue date. Nous appelons toutes les forces politiques haïtiennes à coopérer sincèrement à la réalisation de cet objectif », ajoute l’Union européenne. [apr 15/04/2024 18:20]