Español English French Kwéyol

Haïti : La candidature du rythme Compas officiellement soumise à l’Unesco pour une reconnaissance mondiale

P-au-P, 27 mars 2024 [AlterPresse] --- L’ambassadrice, déléguée permanente de la république d’Haïti auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), Dominique Dupuy, informe avoir soumis officiellement la candidature du rythme Konpa (Compas d’Haïti) pour être inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, dans un communiqué dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Avec toutes ses variétés - Compas Direct, Hounsi, Boule de feu, Mélasse, Cadence Rampas, Makyavėl Karamėl, Digital, Stéréo, Manba, Malouk, Kékal, Timtim, Funk, Love, etc., -, le (rythme) Konpa/Compas « offre un espace de reconnaissance et de célébration pour les Haïtiennes et Haïtiens, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Le (rythme) Konpa/Compas avait été inscrit au Registre national du patrimoine culturel immatériel haïtien en 2019 ».

Le rythme Konpa/Compas constitue une forme de musique et de danse, qui représente un pan important du patrimoine culturel immatériel haïtien et symbole de cohésion sociale et élément intrinsèque de la vie culturelle en Haïti, souligne la représentation permanente d’Haïti auprès de l’Unesco.

Elle dit se réjouir « du soutien massif en faveur de cette candidature, du très grand nombre de lettres de consentement reçues et des efforts de longue haleine, réalisés durant plusieurs mois au sein d’un groupe de concertations « Konpa/Unesco », réunissant la communauté du rythme Konpa/Compas et de nombreuses associations culturelles, au premier rang desquelles l’Association pour la musique et la danse haïtiennes (Amdh) ».

Le rythme Konpa/Compas d’Haïti est la troisième soumission d’Haïti à cette liste, depuis la ratification de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, après la Soup joumou (Soupe au giraumon) en décembre 2021 et la Kasav/Cassave.

Soumise en mars 2021, l’inscription de la soup joumou (soupe de giraumon) - à travers les savoirs, savoir-faire et les pratiques qui y sont liés, a été approuvée sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, selon un communiqué publié le jeudi 16 décembre 2021.

Après la soup joumou, la cassave de la république d’Haïti est candidate à l’inscription sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, dans le cadre de la convention de 2003 de l’Unesco, d’après une annonce faite, le vendredi 31 mars 2023, par l’ambassadrice Dominique Dupuy.

Le dossier d’Haïti sera évalué en décembre 2024. [emb rc apr 27/03/2024 10:20]