Español English French Kwéyol

Haïti-Criminalité : L’Académie de police, une cible stratégique des gangs, de nouveau attaquée

P-au-P, 05 mars 2023 [AlterPresse] --- L’Académie nationale de police (Anp), située sur la route de Frères dans la commune de Pétionville (à l’est de la capitale, Port-au-Prince), a été attaquée de nouveau, ce mardi 5 mars 2024, par le gang Kraze Baryè de Vitelhomme Inmocent, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Dans un tweet, le Syndicat national de policiers haïtiens (Synapoha) a lancé un S.O.S. aux autorités policières pour fournir un renfort à l’Anp.

La 33e promotion de la Police nationale d’Haïti (Pnh) est actuellement en formation à l’Académie nationale de police, rappelle le Synapoha.

Des tirs nourris ont été entendus durant toute la matinée par des riverains, pris de panique, selon des témoignages recueillis par AlterPresse.

Les bandits se seraient postés de loin pour cibler le bâtiment à l’aide de puissants fusils automatiques, a appris AlterPresse de source policière.

Une résistance farouche leur aurait été opposée, les forçant à battre en retraite en début d’après-midi, selon la même source.

L’Académie de police fait partie des lieux stratégiques en ligne de mire des bandits dans leur offensive, débutée la semaine dernière.

Dans la matinée du mercredi 28 février 2024, une partie du mur clôturant le périmètre de l’Anp a été détruit, dans les assauts du gang Kraze Baryè de Vitelhomme Innocent, avait signalé le porte-parole de la Police nationale d’Haïti (Pnh), le commissaire Garry Desrosiers, joint par la plateforme AlterPresse/AlterRadio.

Quatre policiers nationaux, dont un inspecteur de police et deux policières, ont été tués ainsi que trois autres blessés, dans une attaque de gangs armés, le jeudi 29 février 2024, contre le sous-commissariat de police à Bon-Repos (nord de la capitale, Port-au-Prince).

Le sous-commissariat de police de Bon Repos ainsi qu’un char blindé ont été incendiés par les bandits armés.

Des malfrats ont également mis le feu dans les locaux du sous-commissariat de police à Portail Léogane (centre-ville de Port-au-Prince) et de celui du Carrefour de l’aéroport (Delmas/secteur nord).

Parmi d’autres institutions publiques attaquées figurent les deux principales prisons du pays à Port-au-Prince et Croix-des-Bouquets (périphérie nord) occasionnant la fuite de milliers de prisonniers.

L’aéroport international Toussaint Louverture et l’aérogare Guy Malary demeurent sous les radars des bandits après avoir essuyé des tirs, contraignant les compagnies aériennes internationales et nationales à suspendre leurs vols. [emb rc gp apr 05/03/2024 16:00]