Español English French Kwéyol

Haïti : Au moins deux enfants tués par balles dans les dernières violences de gangs armés à Port-au-Prince, selon l’Unicef

170 mille enfants déplacés avec les violences armées

P-au-P., 15 février 2024 [AlterPresse] --- Au moins deux enfants ont été tués par balles et de nombreux autres auraient été blessés, lors de violences dans les zones contrôlées par des groupes armés, au centre-ville de la capitale, Port-au-Prince, au cours du week-end écoulé, déplore le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), dans un communiqué en date du mardi 13 février 2024 dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Au moins 167 garçons et filles ont été tués ou blessés par balles en 2023, rappelle l’Unicef.

Le Belge Bruno Maes, représentant de l’Unicef en Haïti, alerte sur une intensification, à un rythme rapide, de la violence armée depuis le début de l’année 2024.

« Certains quartiers sont devenus un enfer pour les enfants. Des hôpitaux ont de nouveau dû évacuer leurs patients, y compris des nouveau-nés, par peur d’être attaqués par les groupes armés ».

170 mille enfants déplacés avec les violences armées - augmentation des violences sexuelles contre les enfants à Port-au-Prince et dans l’Artibonite

Le nombre d’enfants déplacés internes a atteint 170,000, avec la montée de la violence armée à travers Haïti.

L’Unicef signale également une multiplication des violences sexuelles contre les enfants, notamment dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et dans le département de l’Artibonite.

2,701 cas de violences sexuelles ont été signalés entre janvier et novembre de l’année 2023, dont 1,895 impliquaient des enfants, rapporte l’Unicef, citant les données recueillies auprès des actrices et acteurs de la protection de l’enfance et des Violences basées sur le genre (Vbg).

« Trois millions d’enfants à travers Haïti auront besoin d’une aide humanitaire, en raison de l’escalade de la violence, de la malnutrition, de la résurgence du choléra et de l’effondrement des services de base. Plus d’un tiers d’entre eux ont un besoin urgent de protection », selon l’Unicef. [emb rc apr 15/02/2024 12:10]

Photo : Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef)