Español English French Kwéyol

Haïti-Criminalité : 3 présumés bandits tués, un véhicule et beaucoup de munitions confisqués par la police à Port-au-Prince

P-au-P, 20 janv. 2024 [AlterPresse] --- Dans des échanges de tirs avec une patrouille de la Police nationale d’Haïti (Pnh), trois (3) présumés bandits sur quatre (4) « ont été mortellement blessés » dans l’après-midi du vendredi 19 janvier 2024, à l’avenue Mgr. Guilloux, à proximité du cimetière de Port-au-Prince, indique la Pnh dans une note sur sa page Facebook dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’un des 4 suspects, qui étaient « à bord d’un véhicule de marque Mercedes, immatriculé BB-10550, a ouvert le feu sur la patrouille policière, qui a dû riposter malgré la distance qui les séparait. Il a pu s’enfuir, en se mêlant avec les gens qui couraient pour se protéger ».

Ayant aperçu la patrouille policière, les suspects armés ont tenté de faire demi-tour avec le véhicule Mercedes, à bord duquel ils se trouvaient.

Le véhicule Mercedes, récupéré par la police, « transportait une grande quantité de munitions en provenance de Gran Ravin vers Bel Air », souligne la Pnh.

Depuis plusieurs jours, les résidentes et résidents dans les quartiers de Solino, de Delmas 24 et de Delmas 18 son très inquiets face à d’autres éventuelles attaques de gangs armés.

Le jeudi 18 janvier 2024, des membres lourdement armés du gang de Bel Air, dirigé par l’évadé de prison Kempès Sanon, allié du gang de Village de Dieu, ont de nouveau attaqué aux environs de 4:00 a.m (9:00 gmt) le quartier de Solino, Delmas 24 et ses environs, incendiant plusieurs maisons.

Un nombre indéterminé de personnes auraient été tuées et blessées par balles, lors de cette attaque armée contre Solino et beaucoup d’autres quartiers, où de nombreuses familles sont contraintes d’abandonner leurs domiciles pour éviter d’être victimes.

Les résidentes et résidents ont lancé un S.O.S. à la Police nationale d’Haïti (Pnh), qui est intervenue très tard dans l’après-midi du jeudi 18 janvier 2024.

Des policiers nationaux faisant partie des forces spécialisées de l’institution ont été déployés à Solino pour traquer et interpeller les individus armés, qui cherchent à semer la panique au sein de la population, indique la Pnh dans une note.

Les quartiers de Solino, Delmas 18, Delmas 24 et ses environs ont été violemment attaqués, les mardi 16 et mercredi 17 janvier 2024, par les membres du gang armé de Bel Air.

Des tirs nourris d’armes automatiques, entendus dans la zone, ont créé une grande situation de tensions à Carrefour Péan et Delmas 18, où beaucoup de familles ont abandonné leurs maisons.

Plusieurs maisons ont été incendiées à Carrefour Péan.

Ces assauts répétés du gang armé de Bel Air, repris depuis le dimanche 14 janvier 2024, auraient pour objectif d’assurer un contrôle criminel des marchés publics à Delmas 18 et de rançonner régulièrement les commerçantes et commerçants qui y vendent divers produits, selon des témoignages obtenus par AlterPresse / AlterRadio.

Ce gang de Bel Air, qui s’est allié à celui de Village de Dieu, tenterait de contrôler Solino pour qu’il l’utilise comme passage pour les actes de kidnapping.

Six (6) religieuses catholiques romaines de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne ainsi qu’un enseignant et le chauffeur du véhicule, dans lequel ils se trouvaient tous, ont été kidnappés par des individus lourdement armés, vendredi matin 19 janvier 2024, à l’avenue Christophe à Port-au-Prince, confirme à la plateforme AlterPresse/AlterRadio le curé de la paroisse de Notre Dame de l’Immaculée conception, le révérend père Frantzy Petit-Homme.

« Que l’Esprit de force soit donné aux Sœurs de Sainte-Anne afin de trouver une issue dans cette situation affreuse. Puisse la solidarité des consacré(e)s d’Haïti et du monde les aide à surmonter cette dure épreuve », souhaite la Conférence haïtienne des religieux (Chr).

Selon les médias locaux, les ravisseurs armés auraient pris la direction de la rue Alerte, non loin du cimetière de Port-au-Prince, après leur acte criminel. [emb rc apr 20/01/2024 12:00]

Photo : Page Facebook Police nationale d’Haïti (Pnh)