Español English French Kwéyol

Criminalité : Un chef de gang tué et plusieurs présumés bandits interpellés par la Police nationale d’Haïti

Port-de-Paix (Haïti), 08 janv. 2024 [AlterPresse] --- La police de Port-de-Paix (département du Nord-Ouest) a abattu, le vendredi 05 janvier 2024, le nommé Djél alias Makanda, membre actif du gang « 305 » des Trois-Rivières, informe la Police nationale d’Haïti (Pnh), dans une note consultée par l’agence en ligne AlterPresse.

Jean Gabriel Cantave et Jean Raphaël Cantave, alias Marasa, tous deux frères et membres actifs du gang dénommé 400 Mawozo, opérant à la Croix-des-Bouquets (l’une des municipalités au nord-est de Port-au-Prince), ont été interpellés, le vendredi 5 janvier 2024, par la Pnh à Lascahobas (département du Plateau central).

Ces deux frères, âgés de 22 ans, auraient l’habitude de se réfugier à Lascahobas, après avoir commis des actes de banditisme dans la commune de la Croix-des-Bouquets, selon les informations dont dispose la Pnh.

Enlevées, le mardi 2 janvier 2024, à Tabarre 25 (autre municipalité au nord-est de Port-au-Prince), par des individus armés circulant à bord d’une motocyclette, au moment où elles s’apprêtaient à rentrer chez elles, deux femmes ont été libérées, lors d’une opération menée par l’Unité temporaire anti-gangs (Utag), le samedi 6 janvier 2024, à Tabarre 25.

L’un des présumés kidnappeurs, qui répond au nom de Mackenley Rémy, a été interpellé par la police à Tabarre.

Une arme à feu a été saisie par la Pnh.

Le nommé Nico Chérubin, âgé de 29 ans, demeurant et domicilié à Ravine Pintade (Port-au-Prince), a été interpellé par la police lors d’un contrôle de routine, effectué, dans l’après-midi du vendredi 5 janvier 2024, à l’avenue Poupelard, Carrefour Samida.

Nico Chérubin avait en sa possession une arme factice et un badge de police.

En dépit de multiples opérations policières, la criminalité continue à s’intensifier sur le territoire d’Haïti, particulièrement dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et le département de l’Artibonite.

Au moins sept passagers et passagères, dont des commerçantes, qui tentaient de voyager par la mer ont été tuées par balles et plusieurs autres enlevées à Mariani, dans une attaque de bandits armés, perpétrée, le samedi 6 janvier 2024, contre des canots assurant le transport en commun.

Par ailleurs, les corps sans vie d’au moins neuf personnes, dont on ignore les identités, ont été retrouvés, le dimanche 7 janvier 2024, à Delmas 19, sur un site de décharge d’immondices.

Le dimanche 7 janvier 2024, des membres du gang Gran Grif de Savien (département de l’Artibonite) ont de nouveau détourné un autobus transportant des passagères et passagers dans le département de l’Artibonite (Nord), selon le syndicaliste Jacques Anderson Desroches, cité par l’Association des propriétaires et chauffeurs d’Haïti (Apch), dans un tweet. [emb rc apr 08/01/2024 11:45]