Español English French Kwéyol

Les États-Unis sanctionnent l’ancien premier ministre Jean-Max Bellerive et deux ex-sénateurs pour corruption en Haïti

P-au-P., 11 dèc. 2023 [AlterPresse] --- Le Département d’État des États-Unis d’Amérique annonce des sanctions contre l’ancien premier ministre (11 novembre 2009 – 18 octobre 2011) et ex-ministre de la planification et de la coopération externe (9 juin 2006 – 19 octobre 2011), Jean-Max Bellerive ainsi que les anciens sénateurs Nènel Cassy et Hervé Fourcand, pour leur participation à des activités de corruption, qui ont porté atteinte à l’intégrité du gouvernement en Haïti, dans un communiqué en date du lundi 11 décembre 2023 dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Dans le cadre de ces sanctions, il a également désigné des membres de la famille immédiate de Jean-Max Bellerive, dont sa conjointe Myriam Estevez Bellerive et ses filles adultes Diana Jennifer Bellerive et Jessica Bellerive.

Les sanctions visent également les membres de la famille immédiate de Nènel Cassy, dont son épouse Katherine Cassy Chery et un enfant mineur.

Le gouvernement des États-Unis déclare prendre des mesures pour promouvoir la responsabilité des actrices et acteurs corrompus dans le monde, dont Haïti, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption (9 décembre) et de l’ouverture de la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption.

« Le président Joseph Robinette (dit Joe) Biden a signé une proclamation présidentielle, visant à étendre les restrictions de visas (...), afin que celles et ceux qui se livrent à la corruption et les membres de leurs familles puissent être soumis à des restrictions de visas, renforçant ainsi notre capacité à refuser l’asile à celles et ceux qui facilitent la corruption publique », selon une déclaration du Département d’État américain.

« Conformément à la loi en vigueur, je désigne plus de 30 personnes, y compris des fonctionnaires étrangers actuels et anciens, et des membres de leur famille immédiate, comme étant généralement inéligibles à l’entrée aux États-Unis, en raison de leur implication dans une corruption importante ».


Soyez alertés de l’info pertinente pour saisir l’actualité. Abonnez-vous à la chaîne Whatsapp de la plateforme AlterPresse-AlterRadio. Cliquez sur ce lien : https://whatsapp.com/channel/0029Va7uJqhEQIalP88NGp2p


L’Office de contrôle des avoirs étrangers (Ofac) du Département du trésor américain a annoncé avoir sanctionné les chefs de gangs Johnson André alias Izo du gang de Village de Dieu, Renel Destina alias Ti Lapli du gang Gran Ravin, Vitel’homme Innocent du gang Kraze Baryè et Wilson Joseph alias Lanmò san jou du gang 400 Mawozo, pour violations de droits humains, dans un communiqué en date du 7 décembre 2023.

« Johnson André, Renel Destina, Vitel’homme Innocent et Wilson Joseph sont, chacun, désignés comme étant des personnes étrangères responsables ou complices de violations graves des droits humains, ou s’y étant directement ou indirectement impliqués », selon l’Ofac.

Ces quatre chefs de gangs sont accusés d’assassinats, enlèvements contre rançons, vols, viols, pillages et incendies de résidences, entre autres. [emb rc apr 11/12/2023 19:45]