Español English French Kwéyol

Migration : Les États-Unis annoncent un régime de sanctions contre les organisateurs des vols, incluant Haïti, vers le Nicaragua

P-au-P., 22 nov. 2023 [AlterPresse] --- Le département d’État des États-Unis d’Amérique annonce des restrictions de visa aux propriétaires, dirigeants et/ou hauts fonctionnaires d’entreprises proposant des vols charters dans la région, incluant Haïti, vers le Nicaragua, destinés principalement aux migrantes et migrants irréguliers.

« Ces vols charters et leurs opérateurs ciblent les migrantes et migrants, et les mettent en danger », met en garde le département d’État américain, dans un communiqué publié le mardi 21 novembre 2023 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Dans le cadre de sa lutte contre la migration irrégulière, le gouvernement étasunien dit travailler avec les autres gouvernements de la région, ainsi qu’avec le secteur privé, pour chercher à éliminer cette pratique d’exploitation.

Il exhorte les Haïtiennes et Haïtiens, les Cubaines et Cubains, ainsi que les autres migrantes et migrants potentiels, à rechercher les nombreuses voies sûres et légales, disponibles pour migrer vers les États-Unis.

A maintes reprises, des mises en garde ont été lancées aux migrantes et migrants, qui utilisent des voies irrégulières, sans papiers, pour se rendre sur le territoire américain.

Le gouvernement des États-Unis déplor l’action des compagnies de vols charters, qui proposent des vols et facturent à des prix très élevés les migrantes et migrants, qui empruntent un chemin terrestre dangereux vers le Nord, jusqu’à la frontière américaine.

« Beaucoup de ces migrantes et migrants n’ont pas de base légale pour entrer ou rester aux États-Unis. Ils sont souvent renvoyés dans leur pays d’origine, après avoir gaspillé d’importantes ressources personnelles et mis eux-mêmes et leurs familles en danger », explique le département d’État américain.

Le gouvernement américain souligne « avoir mené la plus grande expansion des voies légales depuis des décennies et continue d’imposer des conséquences, y compris le renvoi vers leur pays d’origine, à celles et ceux qui n’utilisent pas ces voies pour venir aux États-Unis et qui n’ont pas de base légale pour y rester ».

Le dimanche 5 novembre 2023, il avait conseillé aux migrantes et migrants haïtiens d’éviter d’utiliser les voies irrégulières, sans papiers, pour se rendre sur le territoire américain.

« Je vous exhorte à la réflexion au moment de prendre la décision d’emprunter la voie terrestre, pour vous rendre aux États-Unis en passant par le Nicaragua », avait déclaré le chargé d’affaires américain en Haïti, Eric Stromayer, dans une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux.

Il avait mis en garde les migrantes et migrants haïtiens sur les risques liés à ces voyages « incertains et chers » à destination des États-Unis d’Amérique, en passant par le Nicaragua, avec la possibilité de se faire déporter par l’immigration américaine et de ne plus avoir l’opportunité de revenir (sur le territoire américain,) même en utilisant les moyens légaux ». après

Stromayer a alors exhorté les migrantes et migrants haïtiens à emprunter les voies regulières pour entrer aux États-Unis, dont le Programme humanitaire Parole, communément appelé Programme Biden, mis en place à partir du 6 janvier 2023 par l’administration du président américain Joseph Robinette Biden, dit Joe Biden.

De janvier à septembre 2023, ce sont plus de 240 mille migrantes et migrants en provenance de Cuba, Nicaragua, Venezuela et Haiti, qui sont déjà entrés aux États-Unis dans le cadre du Programme humanitaire Parole, selon les derniers chiffres du département de la sécurité intérieure des États-Unis, en date du samedi 21 octobre 2023.

Sur les 96,445 migrantes et migrants haïtiens, ayant obtenu leur autorisation de voyage, 85 mille 258 sont déjà arrivés sur le sol américain.

Le lundi 30 octobre 2023, le gouvernement de facto en Haïti a décidé de suspendre tous les vols à destination du Nicaragua, dans un contexte où des milliers d’Haïtiennes et d’Haïtiens utilisent ce pays d’Amérique centrale comme point de transit vers les États-Unis d’Amérique. [psf emb rc apr 22/11/2023 13:00]

Crédit Photo : Miami Herald