Español English French Kwéyol

Haïti-Corruption : Le Canada sanctionne les hommes d’affaires Marc Antoine Acra, Carl Braun et Jean-Marie Vorbe

P-au-P, 21 sept. 2023 [AlterPresse] --- Le gouvernement du Canada sanctionne les hommes d’affaires Marc Antoine Acra, Carl Braun et Jean-Marie Vorbe, trois membres de l’élite économique haïtienne, pour des actes de corruption importants qui alimentent la crise sécuritaire, politique et humanitaire sévissant actuellement en Haïti.

L’annonce a été faite, ce jeudi 21 septembre 2023 par la ministre canadienne des affaires étrangères, Mélanie Joly, à travers un communiqué dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ces trois membres de l’élite économique haïtienne « seront interdits de territoire au Canada, en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, et feront l’objet d’une interdiction générale de transactions ».

« Le Canada a des raisons de croire que ces personnes attisent la violence et l’instabilité en Haïti, en se livrant à des actes de corruption et à d’autres actes criminels, et en permettant aux gangs armés de mener des activités illégales qui terrorisent la population et menacent la paix et la sécurité en Haïti », selon le communiqué.

« Les sanctions constituent un outil important dans le cadre de l’approche multidimensionnelle, visant à remédier à la situation politique en Haïti. Nous continuons d’exhorter la communauté internationale à se joindre au Canada pour faire pression sur les personnes, qui contribuent directement à la violence et à l’instabilité qui règnent en Haïti », estime le gouvernement du Canada, tout en affirmant demeurer solidaire d’Haïti et de son peuple.

Le Canada déclare continuer « de soutenir tous les efforts visant à répondre à la crise politique, sécuritaire et humanitaire que connaît actuellement Haïti, afin de répondre aux besoins urgents du peuple haïtien ».

Depuis novembre 2022, des sanctions autonomes ont été imposées par le gouvernement canadien à l’encontre de 28 citoyennes et citoyens haïtiens en vertu de la loi sur les mesures économiques spéciales.

Le 10 novembre 2022, le Canada a intégré, dans le droit canadien, en vertu de la loi sur les Nations unies, la résolution 2653 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée le 21 octobre 2022, qui prévoit des sanctions, en réponse à la conduite inacceptable de gangs criminels armés en Haïti.

Les sanctions de l’Onu ont imposé une interdiction sur les opérations à l’encontre du chef de gang haïtien, l’ex policier Jimmy Chérizier, mieux connu sous le nom de « Barbecue », pour des actes menaçant la paix, la sécurité et la stabilité d’Haïti.

En juin 2023, le Canada a sanctionné l’homme d’affaires André Apaid ainsi que les chefs de gangs Wilson Joseph alias Lanmò Sanjou du gang 400 Mawozo, Vitel’Homme Innocent du gang Kraze Baryè, et Johnson André alias Izo 5 segonn du gang de Village de Dieu, qui opèrent dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Des sanctions ont été prises contre l’ancien sénateur de l’Artibonite, Garcia Delva, et l’ex-député (2016-2020) de Petite-Rivière de l’Artibonite, Prophane Victor, avait annoncé, le jeudi 15 juin 2023, la ministre canadienne des affaires étrangères, Mélanie Joly, à une réunion ministérielle.

Plus d’une soixantaine de personnes ont été déjà sanctionnées, depuis octobre 2022, par le Canada et les États-Unis d’Amérique pour financement des gangs, corruption et blanchiment d’argent, issu, entres autres, du trafic de drogue. [emb rc apr 21/09/2023 10:40]