Español English French Kwéyol

Haïti : Funérailles nationales et trois jours de deuil en mémoire de l’ex-président provisoire Boniface Alexandre

P-au-P., 10 août 2023 [AlterPresse] --- Les funérailles nationales de l’ancien président provisoire (29 février 2004 – 14 mai 2006) Boniface Alexandre, décédé le mercredi 4 août 2023 à Port-au-Prince à 87 ans (il naquit le 31 juillet 1936 à Ganthier et mourut le 4 août 2023 à Port-au-Prince), seront chantées, le lundi 14 août 2023, dans les locaux de la Cour de Cassation, au Champ de Mars, indique le bureau du premier ministre de facto, Ariel Henry, dans un communiqué dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Les samedi 12, dimanche 13 et lundi 14 août 2023 sont décrétés, par le gouvernement de facto, jours de deuil national en mémoire de Boniface Alexandre.

« Durant ces trois jours, le drapeau national sera mis en berne et les stations de radio et de télévision sont tenues de programmer des émissions et des musiques de circonstance », lit-on dans le communiqué.

« Homme intègre, doté d’un sens élevé de la culture d’éthique et de la morale, le président Boniface Alexandre a fait œuvre qui vaille, laissant derrière lui un gigantesque patrimoine intellectuel, éducationnel et spirituel », fait valoir le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), dans une note.

« Le magistrat Alexandre est un serviteur de la nation haïtienne, qui aura fait un passage remarquable et remarqué tant dans la basoche, l’enseignement de la science du droit que dans la magistrature »

Il a occupé successivement les fonctions de substitut et commissaire du gouvernement près la Cour de cassation avant d’aboutir au final, en 2001, au palier suprême à titre de président de ladite Cour.

Il a accédé, le 29 février 2004, au timon des affaires en devenant chef d’État dans l’optique de combler, à l’époque, la vacance présidentielle, après le renversement du président Jean-Bertrand Aristide au pouvoir, rappelle le Cspj.

Cependant, le 28 octobre 2020, Boniface Alexandre s’associa à Jovenel Moïse pour prendre la tête d’ un Comité de 5 membres, dit consultatif indépendant (Cci), pour l’élaboration d’un projet inconstitutionnel et illégal de nouvelle Constitution.

Le mercredi 8 septembre 2021, ledit comité a remis au premier ministre de facto Ariel Henry, un avant-projet du dit document, pour les suites nécessaires.

« Ce fut un travail colossal, réalisé par les membres, malgré diverses attaques et menaces », déclara, alors, Boniface Alexandre. [je emb rc apr 10/09/2023 15:25]