Español English French Kwéyol

Haïti-Criminalité : Accalmie apparente dans certains quartiers, mais intensification des violences des gangs armés dans plusieurs autres

P-au-P, 27 juin 2023 [AlterPresse] --- Des citoyennes et citoyens tentent de regagner leurs domiciles dans des quartiers autrefois pris d’assaut par des bandits armés, comme Fermathe, Laboule (périphérie est de la capitale, Port-au-Prince), alors que la terreur des gangs tend à s’amplifier dans plusieurs autres, comme Torcelle, Frères, Pernier et Tabarre, relève l’agence en ligne AlterPresse.

Le mois de juin 2023 est marqué par différents actes de criminalité, rappelant combien la terreur des gangs armés continue de compliquer le quotidien des Haïtiennes et Haïtiens.

Les tirs d’armes continuent d’avoir lieu en toute impunité dans de nombreux quartiers, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Dans la nuit du vendredi 23 juin 2023, des individus armés non identifiés circulant à bord d’une motocyclette ont tué 3 personnes et blessé plusieurs autres, lors d’un rassemblement dans le quartier de Thor 10, dans la commune de Carrefour (sud de Port-au-Prince).

A la suite de cette fusillade, les autorités municipales ont interdit toute activité culturelle sur la voie publique jusqu’à nouvel ordre.

Dans la soirée du mardi 20 juin 2023, l’ancien président du Conseil électoral provisoire (Cep, du 23 janvier 2015 au 28 janvier 2016), Pierre-Louis Opont, a été kidnappé par des bandits armés, à Tabarre (l’une des municipalités au nord-est de la capitale, Port-au-Prince).

Sa femme, la journaliste Marie Lucie Bonhomme a été enlevée, vers 3:00 am (7:00 gmt), le mardi 13 juin 2023, en sa résidence privée, par plusieurs individus armés du gang Kraze baryè de Vitelhomme Innocent, puis libérée peu de temps après.

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 juin 2023, des bandits membres du gang de Canaan ont attaqué l’hôpital Dr Zilda Arns à Bon Repos dans la commune de Croix-des-bouquets (nord-est).

Les bandits ont enlevé des agents de sécurité de l’hôpital et emporté des équipements médicaux, des panneaux solaires, des générateurs, des véhicules et d’autres matériels de l’hôpital, selon des informations rassemblées par AlterPresse.

Le samedi 17 juin 2023, dans la localité de Torcelle, le directeur départemental du Nord de l’Autorité portuaire nationale (Apn), Pierre Richard Joseph, a été enlevé par des bandits armés, qui ont assassiné son chauffeur au moment du rapt.

Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 juin 2023, des bandits armés ont attaqué, pillé et incendié la compagnie Sun Auto, concessionnaire de différentes marques de véhicules et abritant le consulat honoraire de la Jamaïque.

Le vendredi 9 juin 2023, des bandits armés ont attaqué et pillé la résidence de l’ex-sénateur Carl Murat Cantave, à Tabarre.

Le mercredi 7 juin 2023, des bandits armés avaient également attaqué la résidence de l’ex-sénateur Evalière Beauplan, à Torcelle, à proximité de la route principale de Tabarre.

Le mardi 6 juin 2023, des individus non identifiés ont saccagé les locaux de l’Université Épiscopale d’Haïti à Port-au-Prince.

Du mardi 30 mai 2023 au jeudi 1er juin 2023, au moins trois personnes, dont le policier national Frantzy Occil, affecté à la Brigade d’intervention motorisée (Bim), ont été assassinés à Bizoton, dans la commune de Carrefour, lors d’une attaque de civils lourdement armés, en provenance de Fontamara.

Plusieurs zones au niveau du département de l’Artibonite sont toujours sous le contrôle des gangs armés, qui violent, tuent et paralysent la circulation des personnes et des biens en toute impunité.

La circulation des biens et des marchandises sur la route nationale numéro 1 reste toujours un défi au niveau de Canaan, un axe routier toujours sous contrôle des gangs de Canaan alliés au gang de village de Dieu dirigé par Johnson André, alias Izo 5 segonn.

Le mouvement Bwa Kale tient bon

Face à la terreur des gangs, beaucoup de citoyennes et citoyens dans plusieurs coins du territoire national continuent de s’organiser, à travers des brigades de vigilance greffées sur des mouvements de résistance dénommés Bwa kale pour faire échec aux bandits.

En deux mois, de son lancement le lundi 24 avril 2023 au samedi 24 juin 2023, 204 présumés bandits et proches de gangs ont été tués sur le territoire d’Haïti, dans le cadre de ce mouvement de résistance, selon un bilan actualisé du Centre d’analyse et de recherche en droits humains (Cardh).

Toujours dans l’objectif de contraindre les autorités à prendre des dispositions pour résoudre la crise humanitaire et sécuritaire en Haïti, le ministère Shekinah (une église protestante) lance une marche pacifique pour le dimanche 9 juillet 2023, dans les 10 départements d’Haïti, dans plusieurs États des États-Unis, au Canada, en France et dans plusieurs autres villes et pays.

Selon une note transmise à AlterPresse, plus de 200 organisations de la société civile, 350 pasteurs et plus de 50,000 personnes se sont enregistrés pour prendre part à cette marche pacifique internationale.

Élan de mobilisation de la communauté internationale contre la criminalité en Haïti

Depuis un certain temps, des organisations de la communauté internationale ne cessent point de tirer la sonnette d’alarme sur les différentes formes de criminalité, qui plongent la population dans le désarroi et le désespoir.

Lors de la 53e session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des États américains (Oea) allant du mercredi 21 au vendredi 23 juin 2023 à Washington D.C (États-Unis d’Amérique), plusieurs représentants de pays ont lancé un appel pour un soutien international urgent, en vue de faire face à la situation sécuritaire en Haïti.

Après l’apparence d’ un différend, le 16 juin 2023, sur l’annonce d’ouverture d’un bureau canadien, en territoire dominicain, de coordination d’actions internationales sur la sécurité en Haïti, les gouvernements du Canada et de la République Dominicaine ont préconisé un renforcement de la coopération internationale au développement, de l’aide humanitaire et de l’assistance en matière de sécurité, pour faire face à l’ampleur de la crise en Haïti, dans une déclaration conjointe en date du mercredi 21 juin 2023.

Au terme de leur visite en Haïti, le mardi 20 juin 2023, les directrices exécutives du Programme alimentaire mondial (Pam) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), les Américaines Cindy Lou Hensley McCain et Catherine Mary Russell, ont appelé la communauté internationale à apporter un soutien beaucoup plus important aux enfants et aux familles très vulnérables, confrontés à une violence endémique, à des catastrophes naturelles meurtrières et à une résurgence du choléra

Le vendredi 6 juin 2023, lors d’une réunion spéciale sur la sécurité alimentaire en Haïti, les membres du Conseil économique et social (Ecosoc) de l’Organisation des Nations unies (Onu) ont appelé à des mesures concrètes et urgentes, visant à combattre la faim en Haïti. [ppsf emb rc apr 27/06/2023 19:40]