Español English French Kwéyol

Haïti-Violences : Carrefour se mobilise contre les gangs armés

P-au-P, 1er juin 2023 [AlterPresse] --- Des dizaines de citoyennes et citoyens se sont mobilisés à travers les rues, notamment à Thor et Côte plage, le jeudi 1er juin 2023, pour dénoncer les assauts de gangs armés dans la commune de Carrefour (à environ 8 km au sud de Port-au-Prince), plus précisément à Bizoton, qui ont fait, le mardi 30 mai 2023, trois morts dont le policier national Frantzy Occil, selon les témoignages recueillis par l’agence en ligne AlterPresse.

« Nous n’allons pas livrer Carrefour aux bandits », jurent ces manifestantes et manifestants, armés de machettes et de bâtons.

La situation de tensions, provoquées par l’assassinat de ces trois personnes, persiste encore dans plusieurs quartiers, dans la commune de Carrefour.

Depuis la nuit du mercredi 31 mai 2023, des citoyennes et citoyens de plusieurs quartiers s’organisent à travers des brigades de résistance, en parallèle à la Police nationale d’Haïti (Pnh), qui essaie de contrer les bandits du gang dirigé par Christ-Roi Chéry, alias Chrisla, à Ti Bwa, dans le quartier de Fontamara.

Les bandits armés de Fontamara menacent d’empêcher les habitantes et habitants de Carrefour de se rendre au centre-ville de Port-au-Prince, à la suite de la mort d’un chauffeur de moto-taxi, qui aurait servi d’éclaireur aux bandits du gang de Chrisla, selon les témoignages recueillis.

Ce jeudi 1er juin 2023, aux environs 9:a.m (13:00 gmt), le corps d’une personne, qui aurait été calciné dans la nuit du mercredi 31 mai 2023, a été remarqué non loin du commissariat de police de la marine haïtienne (à Bizoton).

Les tirs sporadiques ont cessé en début d’après-midi du jeudi 1er juin 2023, contrairement à la veille, quand les malfrats ont fait parler la poudre pendant presque toute la journée, avant d’être repoussés par les agents de la Pnh.

Pour l’instant, aucune information n’est disponible sur le bilan des victimes de ces attaques armées, des mardi 30 et mercredi 31 mai 2023.

Plusieurs résidentes et résidents des quartiers de Bizoton et de Diquini ont déjà laissé leurs domiciles, pour éviter d’être victimes des échanges de tirs entre les malfrats et les agents de la Pnh, apprend-on.

Le commerce formel est complètement paralysé, comme les banques commerciales et les grands magasins. Le petit commerce fonctionne au ralenti, notamment au niveau de Saint-Charles et Truitier ainsi que les transports en commun.

Les véhicules en provenance du Grand Sud s’arrêtent au niveau de Mariani, à cause de barrages routiers.

La commune de Carrefour deviendra-t-elle définitivement un nouveau foyer de résistance contre les gangs armés ?

Plusieurs foyers de résistance se sont constitués dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et dans plusieurs villes en province, en vue de contrer les actions criminelles des gangs armés, depuis le lynchage, le lundi 24 avril 2023, à Canapé Vert, de 14 présumés bandits, soupçonnés de venir en renfort à un groupe d’individus armés, qui tentaient d’installer leur base à Debussy, non loin de Turgeau.

Des brigades de vigilance dans différentes zones du pays se livrent à une justice expéditive contre toutes celles et tous ceux, qui seraient identifiés comme des bandits.

Plus d’une centaine de bandits ont été lynchés dans le cadre du mouvement Bwa kale, a souligné le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), dans un rapport en date du mardi 9 mai 2023.

Du lancement, le lundi 24 avril 2023, d’ un mouvement de résistance au sein de la population, dénommé Bwa Kale, au mercredi 24 mai 2023, au moins 160 présumés bandits ont été pourchassés, lynchés et brûlés vifs, sur le territoire national, a enregistré, pour sa part, le Centre d’analyse et de recherche en droits humains (Cardh). [ppsf emb rc apr 1er/06/2023 16:20]