Dépêches

Haïti : Pour la participation de l’Université au processus de changement social


mardi 19 juillet 2005

P-au-P., 19 juil. 05 [AlterPresse] --- L’Université doit prendre part à la lutte pour le changement en Haïti, a soutenu le professeur Gérald Frédéric Chéry lors d’une conférence tenue à l’auditorium de la Fondation Connaissance et liberté (FOKAL), autour du thème « l’Université et le changement social en Haïti ».

L’Université en tant que sphère de savoir et de l’espace critique doit constituer un cadre de référence pour les dirigeants, a-t-il affirmé le 13 juillet, en présence d’une assistance composée, entre autres, de plusieurs professeurs et étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH).

L’intellectuel a estimé que l‘Université doit accompagner le changement et jouer un rôle primordial vis-à -vis de l’intégration sociale par la production du savoir. « On a des gens exclus de la société mais on n’a pas de savoir pour les intégrer », a-t-il souligné.

Selon le professeur, l’Université haïtienne devrait se montrer plus productive. Elle devrait, a-t-il dit, faire de la société et de ses problèmes des objets de connaissance et prendre en compte les besoins sociaux. « Il n’y a pas de savoir qui oriente le gouvernement en Haïti, d’où la distribution de richesse à partir de la sphère étatique » a-t-il fait remarquer.

Le professeur Chéry a affirmé qu’aujourd’hui plus que jamais il appartient aux universitaires d’éclairer la société, d’accompagner la population et de guider les dirigeants à partir d’un véritable savoir pour « un changement véritable ».

Les idées soutenues par le professeur Chéry ont suscité un débat très animé. Certains participants ont affirmé que l’UEH a participé activement à la lutte pour le changement en Haïti durant ces vingt dernières années. [jj gp apr 14/07/05 12:00]