Español English French Kwéyol

Haïti-Crise : Des religieux catholiques condamnent la « violence absurde » et en appellent « à la conscience et à la responsabilité de tous les acteurs »

Communiqué de la Conférence haïtienne des religieux (Chr) en date du 17 septembre 2022

Repris par AlterPresse

« J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple […], et j’ai entendu ses cris sous les coups des surveillants.
Oui, je connais ses souffrances.
Je suis descendu pour le délivrer […] »

[Exode 3,7-81]

Face aux derniers événements qui se sont produits à travers tout le pays, les consacré(e)s de la Conférence Haïtienne des Religieux (CHR) se disent consterné(e)s et présentent leurs profondes sympathies aux Prêtres, Religieuses et Religieux du pays qui sont profondément touché(e)s dans leur intégrité physique et morale et dans leurs œuvres notamment dans les diocèses des Cayes, des Gonaïves et de Fort-Liberté, plus précisément à Ouanaminthe et à toutes les autres personnes et institutions qui sont victimes des actes de vandalisme et de pillage ces derniers jours.

Une fois de plus, la CHR condamne de toutes ses forces ces actes de violence inouïe et fortuite d’où qu’ils viennent et exige des autorités étatiques qu’elles assument leur responsabilité et qu’elles s’évertuent à protéger les vies et les biens. S’associant au cri des Évêques Catholiques d’Haïti, et solidaires de la souffrance atroce et de la misère séculaire de notre peuple auquel nous appartenons et au milieu duquel nous vivons et travaillons dans presque tous les domaines, nous faisons nôtres ses revendications ô combien légitimes et continuerons de travailler sans relâche à ses côtés contre la misère, l’ignorance, l’insécurité, la violence absurde et en faveur de la justice sociale et du développement intégral.

Malgré la violence parfois téléguidée qui se déchaine contre nous et nos institutions, et enracinés dans les valeurs de l’Évangile dont les charismes de nos différents instituts et congrégations sont porteurs, nous ne nous lasserons jamais de nous engager de manière prophétique aux côtés des plus pauvres, des enfants, des jeunes, des malades, des réfugiés, des migrants, des rapatriés, des laissés-pour-compte, bref, des personnes en situation de grande vulnérabilité pour que « son règne vienne » conformément à la mission que nous avons reçue de la part du Seigneur.

Dans ces moments de si grande détresse, de confusion totale et de fortes turbulences, nous en appelons à la conscience et à la responsabilité de tous les acteurs et de tous les secteurs tant nationaux qu’internationaux pour qu’ils s’engagent avec honnêteté et hauteur à la recherche d’une solution pacifique à la crise. Nous demandons aussi aux Conférences des Religieux (ses) et aux Conférences des Évêques Catholiques du monde entier de continuer à se solidariser avec notre peuple, tout en sensibilisant leurs différents gouvernements, pour la plupart impliqués dans la crise haïtienne, pour que les gémissements de notre peuple puissent se faire entendre au-delà de nos frontières. Notre peuple crie son ras-le-bol et réclame leur droit de vivre dans la dignité. Son cri légitime doit être entendu.

L’heure est grave ; nous sommes en pleine catastrophe humanitaire. Il faut que quelque chose se fasse, et au plus vite. Le peuple est fatigué de compter ses morts et n’a plus les moyens de vivre dans la dignité.

Comme consacré (e)s, nous sommes plus que jamais déterminé(e)s à garder précieusement l’Espérance que nous portons en nous et que nous devons proclamer à temps et à contretemps. Puisse le Seigneur continuer d’entendre le cri de tout un peuple et de considérer ses souffrances ; et, qu’il Lui plaise de nous associer tous et toutes à son œuvre de libération totale qui est déjà en marche et qui n’attend qu’à s’accomplir.

Nous vous invitons tous et toutes à continuer à prier pour un heureux dénouement à la situation de crise sans précédent que connaît le pays, à consacrer chaque jour en communauté une heure d’ adoration devant le saint Sacrement pour prier et supplier le Seigneur de venir au secours de son peuple en détresse.

Le Bureau de la CHR

Fr Géniaud Lauture
Président

Sr Muriette Hilaire
Conseillère

P. Jean Denis Saint Felix
Conseiller

P. Gilbert Peltrop
Secrétaire Général