Dépêches

Des organisations dominicaines dénoncent la présence militaire américaine à la frontière avec Haiti


jeudi 14 juillet 2005

P-au-P, 14 juil. 05 [AlterPresse] --- Le Parti de gauche dominicain Force Révolutionnaire (FR) et le Comité des Droits Humains dans la région nord de la Republique Dominicaine ont dénoncé ce 14 juillet la présence de militaires américains à la frontière haïtiano-dominicaine.

Les deux organisations ont estimé que la présence de soldats américains sur la frontière est une « attaque contre la souveraineté nationale », selon des informations rapportées par l’agence espagnole de nouvelles EFE.

Ces critiques sont enregistrées peu après les informations selon lesquelles l’établissement d’une zone de sécurité est envisagé à la frontière entre les deux pays avec le support de l’armée américaine. Une prospection a été effectuée à la frontière par des experts américains et dominicains.

Pour la FR, cette action s’inscrit dans le cadre d’une politique « d’ingérence » des Etats-Unis et traduit une attitude « anti-nationale » du gouvernement dominicain. En ce sens, elle invite les différents secteurs du pays à défendre la souveraineté nationale.

La Commission des Droits Humains a, pour sa part, affirmé que la présence des militaires américains à la frontière constitue un « danger », estimant que ces soldats ont le feu vert « pour commettre toutes sortes d’atrocités et d’infractions sur le territoire (dominicain) sans pouvoir être arrêtés et traduits en justice ».

Le gouvernement dominicain, qui s’est gardé de se prononcer sur les critiques émises par ces secteurs, a remercié les Etats-Unis pour avoir dépêché des marines sur la frontière en vue du renforcement de la sécurité.

La presse dominicaine a rapporté ce 14 juillet que l’ambassade des Etats-Unis dans le pays soumettra la semaine prochaine au président dominicain, Leonel Fernández, un projet concernant la frontière haïtiano-dominicaine.

Le 13 juillet, le gouvernement dominicain a nié avoir renoncé à la souveraineté nationale en acceptant l’aide des Etats-Unis et a affirmé que toute assistance qui est au « bénéfice » de la République Dominicaine sera « bienvenue ».

Le porte-parole de la Présidence, Rafaà« l Núñez, a précisé que c’est le gouvernement dominicain qui a sollicité l’aide militaire américaine pour créer une « zone de sécurité » à la frontière haïtiano-dominicaine. [do apr 14/07/05 13 : 00]