Español English French Kwéyol

Environnement : Une conférence internationale autour du financement des risques de catastrophes en Haïti

Par Emmanuel Marino Bruno

P-au-P, 12 avril 2022 [AlterPresse] --- Le premier ministre de facto, Ariel Henry, a participé, ce mardi 12 avril 2022, à une conférence internationale de haut niveau (en présentielle et par visioconférence), à Pétionville, sur le financement des risques de catastrophes en Haïti, observe l’agence en ligne AlterPresse.

L’un des objectifs de l’événement consiste à orienter les politiques vers le renforcement de la résilience et la mise en place de mécanismes innovants de financement des risques de catastrophes pour les prochaines années en Haïti, précise Ariel Henry, dans des propos de circonstance.

« Entre 1972 et 2022, Haïti a été frappée par plus de 110 catastrophes, causant plusieurs centaines de milliers de décès et affectant la vie de près de 19 millions de personnes ».

« La politique nationale de promotion et de protection sociale (Pnpps), adoptée en 2020, constitue le socle des interventions du gouvernement pour protéger les populations pauvres et vulnérables contre les chocs climatiques et préserver le capital humain », fait valoir Ariel Henry.

Le premier ministre de facto entend « consolider les acquis et renforcer les capacités financières de l’État, afin de prendre des décisions appropriées, susceptibles d’atténuer les impacts socio-économiques, budgétaires et financiers des catastrophes naturelles ».

« La réponse passe par un effort commun, en vue de renforcer les capacités nationales de préparation aux crises, à travers des politiques publiques efficaces et des mesures pratiques pour la réduction de la vulnérabilité des communautés et la protection de leurs moyens de subsistance ».

Ariel Henry espère que des recommandations claires seront issues de ces discussions, afin de l’aider à mesurer et mieux gérer les impacts budgétaires et financiers des catastrophes, identifier les mécanismes et les options de protection financière.

Le chef du gouvernement de facto souhaite aussi que ces propositions permettent de mettre en évidence les politiques et les réformes nécessaires, pour renforcer les capacités de résilience financière d’Haïti aux catastrophes naturelles.

La « générosité solidaire des amis et partenaires d’Haïti nous a permis de mobiliser aujourd’hui près de 600 millions de dollars américains » (Ndlr : Us $ 1.00 + 110.00 gourdes ; 1 euro = 119.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.00 gourdes aujourd’hui), avait annoncé le premier ministre de facto, Ariel Henry, à l’issue d’une conférence internationale organisée le 16 février 2022, à Port-au-Prince, par le gouvernement haïtien, avec l’appui de l’Organisation des Nations unies (Onu).

Ce fonds devrait être utilisé pour la reconstruction des communautés des départements du Sud, du Sud-Est, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest d’Haïti), suite au séisme dévastateur du samedi 14 août 2021, qui a fait 2,207 morts, 344 personnes disparues, 12,268 blessées et d’énormes dégâts matériels. [emb rc apr 12/04/2022 12:35]